Ecoutez Radio Sputnik
    Le sous-marin nucléaire Iouri Dolgorouki

    Le chef d'état-major de la marine française complimente les sous-marins russes

    © Photo. Service de presse Sevmach
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)
    6252

    L'amiral Christophe Prazuck, commandant de la marine française, a exprimé son admiration devant les sous-marins russes dans un discours au Centre d'études internationales et stratégiques à Washington. L'Otan craint que la flotte de l'Alliance commence à s'incliner devant ses principaux concurrents – la Russie et la Chine.

    L'amiral Christophe Prazuck a déclaré que les sous-marins russes étaient modernes, «incroyablement rapide et silencieux». C'est pourquoi, selon lui, ni la marine de la France ni celle d'autres pays ne peut revendiquer la position de leader dans le monde, écrit vendredi 18 mai le site d'information Gazeta.ru.

    L'amiral Vikor Kravtchenko, ancien commandant de l'état-major de la marine russe, a expliqué que la déclaration de son collègue français contenait une part de vérité. «Mais nous ne devons pas tant admirer nos capacités avec les marins de la Ve République, mais plutôt continuer, avec les manches retroussées, de perfectionner la marine russe de manière constante et déterminée», affirme-t-il.

    A l'heure actuelle, la flotte sous-marine russe dispose de sous-marins de 3e et 4e générations, et notamment des sous-marins nucléaires stratégiques du projet 955 de classe Iouri Dolgorouki et les bâtiments du projet 885 Iassen.

    Selon Viktor Kravtchenko, dans les sous-marins de 5e génération seront pris en compte tous les défauts survenus durant l'exploitation des sous-marins des générations précédentes.

    D'après l'amiral russe, les technologies de construction des sous-marins nucléaires et diesels électriques «se développent rapidement». Cependant, la Russie doit continuer de s'intéresser aux travaux de ses partenaires sur les sous-marins nucléaires (du côté des Américains), et les sous-marins diesels (côté allemand). En effet, l'Allemagne fait partie des leaders dans la construction de sous-marins non nucléaires, rappelle l'amiral.

    Par ailleurs, l'amiral français est très préoccupé par les progrès de la Chine. Christophe Prazuck a annoncé que depuis 4 ans Pékin avait mis en service 80 navires, ce qui est comparable à toute la flotte de surface française. De plus, la Chine a construit son premier porte-avions.

    Vassili Kachine, expert de l'Institut d'Extrême-Orient affilié à l'Académie des sciences de Russie, reconnaît qu'en Chine le rythme de mise en service des navires et des sous-marins est intensif.

    Selon le spécialiste, actuellement la Chine construit activement des navires du projet 056 qui sont classés comme des petites frégates ou des corvettes.

    «Il n'y a tout simplement rien de comparable en Europe de par la quantité et la dynamique de construction navale», souligne l'expert.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (mai 2018) (73)

    Lire aussi:

    La Marine russe se prépare à accueillir 11 nouveaux sous-marins nucléaires
    Le «duel contre le sous-marin russe» pour cacher la honte de la flotte britannique
    La Marine russe sera dotée de près de 50 nouveaux bâtiments d’ici 2020
    Tags:
    sous-marins, États-Unis, Chine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik