Ecoutez Radio Sputnik
    Les Casques Blancs en Syrie. Photo d'archive

    Pourquoi les États-Unis rétablissent le financement des Casques blancs

    © AFP 2018 AMER ALMOHIBANY
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)
    17229

    Un mois et demi après l'avoir suspendu, les autorités américaines ont décidé de rétablir le financement des Casques blancs. Washington alloue ainsi de nouveau 6,6 millions de dollars aux programmes de cette organisation scandaleuse.

    D'après les experts, le financement des Casques blancs permet à Washington de remplir ses tâches en Syrie, dont l'une d'elles est de renverser le régime de Bachar al-Assad, écrit RT.

    D'après la porte-parole du département d'État américain Heather Nauert, Washington s'efforce de soutenir les activistes qui «ont sauvé plus de 100.000 personnes» durant le conflit en Syrie.

    Par ailleurs, la représentante américaine a de nouveau accusé Damas d'avoir prétendument utilisé l'arme chimique, et blâmé les forces gouvernementales et l'aviation russe pour avoir «mené des attaques préméditées contre les volontaires». Et d'ajouter que plus de 230 membres des Casques blancs ont été tués depuis 2013.

    Fin janvier 2018, les USA ont fait part de leur intention d'allouer 350.000 dollars au financement du IIIM (mécanisme international impartial et indépendant). Dans le même temps, Washington accuse Moscou de détruire le Mécanisme d'enquête conjoint de l'Onu et de l'OIAC chargé d'enquêter sur les attaques chimiques en Syrie.

    La décision de financer de nouveau les Casques blancs et l'IIIM a suscité des questions auprès des médias américains. Le site de CBS News a rappelé que Donald Trump avait gelé fin mars l'attribution de 200 millions de dollars pour la «reconstruction de la Syrie», en exigeant des alliés de Washington qu'ils participent plus activement au financement des programmes syriens. Si l'on soustrait les 6,6 millions de dollars des USA, des questions se posent sur les 193,4 millions restants qui ne sont pas mentionnés par le communiqué du département d'État américain.

    Les Casques blancs, qui agissent en Syrie sur les territoires contrôlés par des groupes radicaux, se positionnent comme une organisation volontaire de défense civile. Cependant, certains de ses activistes ont été plusieurs fois pris en flagrant délit de mise en scène, de provocations et de liens avec des groupes terroristes. D'après les médias, le fondateur des Casques blancs est un ancien agent britannique, James Le Mesurier, lié à une société militaire privée américaine.

    Pendant l'opération de libération d'Alep en décembre 2016, la correspondante de RT Lizzie Phelan a pu interroger les réfugiés de cette ville. Ils ont accusé de nombreux membres de cette organisation «humanitaire» de collaboration avec les radicaux, de vol et même de meurtre.

    Le financement des Casques blancs permet à Washington de remplir ses tâches en Syrie à travers l'un de ses propres projets, estime Ahmad Kazem, chef du Réseau syrien des droits de l'homme.

    D'après ce dernier, de telles organisations sont financées pour modifier la disposition des forces dans la région. Il n'exclut pas que Donald Trump prépare le terrain pour proclamer le plateau du Golan, contesté, comme un territoire israélien.

    Selon l'activiste anti-guerre Michael Reddy, la reprise du financement des Casques blancs pourrait indiquer que le Pentagone a compris à quel point cette organisation était importante pour renverser le gouvernement de Bachar al-Assad (même si officiellement Washington a renoncé à cet objectif).

    Par ailleurs, la journaliste Vanessa Beeley a déclaré que pendant son séjour à Alep et dans la Ghouta orientale, elle n'avait pas réussi à retrouver un seul témoin pouvant confirmer que les Casques blancs sauvaient effectivement des civils.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2018) (61)

    Lire aussi:

    La réalité brutale sur les Casques blancs, une «structure de propagande occidentale»
    CNN: les USA et la France envisagent d'évacuer les Casques blancs de Syrie
    La Défense russe explique le gel du financement des Casques blancs syriens par les USA
    Tags:
    financement, Casques blancs syriens, Bachar el-Assad, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik