Ecoutez Radio Sputnik
    Téhéran

    Pourquoi les USA accusent l'Iran de préparer des attentats via les ambassades

    © Fotolia / Curioso Photography
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (45)
    5119

    Les États-Unis accusent l'Iran d'activité terroriste: selon le département d’État américain, les ambassades de Téhéran dans les pays de l'UE seraient utilisées pour planifier des attentats.

    Washington a appelé tous les pays à «vérifier minutieusement» les diplomates iraniens, écrit mercredi le site de la chaîne RT. La Douma d'État (chambre basse du parlement russe) pense qu'avec de telles allégations, les USA tentent de justifier la pression de sanctions sur l'Iran. Selon les politologues, Washington souhaite ainsi renforcer les positions de Donald Trump dans les négociations avec ses partenaires dans le cadre du sommet de Bruxelles, qui se déroule les 11 et 12 juillet. Début juillet, quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat ont été interpellés à Paris, parmi lesquelles figurait un représentant de l'ambassade d'Iran en Autriche. Téhéran nie son implication dans cet incident.

    «Les Européens sont conscients de la menace représentée par l'Iran. La semaine dernière en Europe ont été arrêtés des Iraniens qui préparaient des attentats à Paris. Nous avons déjà vu un tel comportement hostile en Europe», a déclaré le secrétaire d'État américain Mike Pompeo à la chaîne Sky News Arabia.

    Le représentant du département d'État américain, qui a accompagné le chef de la diplomatie américaine d'Abou Dabi au sommet de l'Otan à Bruxelles, est plus catégorique. Il rapporte qu'en Arabie saoudite a été évoqué le renforcement de la pression sur l'Iran au vu de ses activités terroristes.

    «Nous avons abordé le fait que l'Iran utilisait des ambassades comme couverture pour planifier des attentats. Le dernier exemple en date est le complot percé à jour par les Belges», a poursuivi le représentant du secrétaire d'État.

    Il est question de la déclaration du parquet fédéral belge du 2 juillet rapportant avoir déjoué un attentat préparé par un couple de ressortissants iraniens à Paris. Deux autres individus ont été arrêtés en Allemagne et en France, dont l'un était un diplomate travaillant à l'ambassade de Vienne.

    Téhéran a balayé les accusations d'implication dans cet incident, qui a eu lieu à la veille de la visite du président iranien Hassan Rohani en Suisse et en Autriche. Le ministère iranien des Affaires étrangères a précisé que les personnes interpellées en Belgique étaient membre de l'Organisation des moudjahidines du peuple iranien, considérée comme terroriste en Iran. Elle l'était également aux USA et en UE avant d'être retirée de la liste des organisations terroristes.

    «Comme c'est commode: à peine la visite présidentielle avait-elle commencé en Europe qu'une opération iranienne supposée était percée à jour et que les comploteurs étaient arrêtés», souligne le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif.

    Les craintes exprimées par les représentants américains officiels sont complètement infondées, déclare Anton Morozov, membre de la Commission pour les affaires internationales de la Douma. Selon lui, par ces déclarations Washington tente seulement de justifier sa politique de pression par les sanctions sur l'Iran.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (45)

    Lire aussi:

    L’Autriche demande à l’Iran la levée de l’immunité de son diplomate arrêté en Allemagne
    «Les Iraniens rejettent de telles déclarations d'amitié de la part des USA»
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Tags:
    ambassade, attentat, Iran, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik