Ecoutez Radio Sputnik
    Des soldats israéliens sur le plateau du Golan

    Israël et la Syrie au seuil de la guerre?

    © AP Photo / Ariel Schalit
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)
    341597

    Après une offensive réussie dans les provinces de Deraa et de Quneitra les forces armées de Bachar el-Assad ont désormais la possibilité de se déployer pour faire front vers l'ouest, en direction du plateau du Golan, selon Nezavissimaïa gazeta.

    Actuellement, la ligne de contact entre les belligérants a pris la forme d'un grand arc: le flanc gauche de l'armée syrienne bute pratiquement sur la frontière jordanienne, et le flanc droit rejoint la ligne de démarcation au nord du secteur syrien du plateau du Golan, écrit jeudi 19 juillet le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

    Ces derniers temps, l'armée syrienne a significativement repoussé l'opposition armée dans les provinces de Deraa et de Quneitra. Elle a pris le contrôle de la ville de Naba al-Saker (située à l'ouest de Tal al-Harrah, à proximité immédiate du plateau du Golan) et s'est fortement rapprochée de la frontière israélienne. On s'attend à ce que les terroristes fassent tout pour reprendre Naba al-Saker, sinon les forces gouvernementales poursuivront leur offensive vers l'ouest pour atteindre la ligne de démarcation (zone contrôlée par les forces de l'Onu qui sépare les positions des armées syrienne et israélienne selon le traité de 1974) sur le flanc est du plateau du Golan.

    Province syrienne de Deraa (image d'illustration)
    © Sputnik . Bassem haddad
    Un autre «poing» de l'armée syrienne s'approche parallèlement de cette ligne de démarcation par le nord, où les forces gouvernementales ont non seulement occupé la colline stratégique de Tal al-Harrah, mais ont également poursuivi l'offensive vers l'ouest en prenant la ville d'al-Machara. Actuellement, tout le groupuscule de rebelles défendant la ligne du front entre Naba al-Saker et al-Machara est dans un étau: il est repoussé sur ses flancs par l'armée syrienne au nord et au sud, à laquelle il reste moins de 10 km à parcourir pour atteindre la ligne de démarcation sur les deux axes. En cas d'offensive réussie, Damas ne prendra pas seulement en étau les rebelles, mais il séparera également en deux toute la partie sud-ouest du front.

    Quand les forces d'opposition seront contraintes de se rapprocher au plus près des positions des casques bleus de l'Onu, cela provoquera une situation de crise aux conséquences difficiles à prévoir. L'armée israélienne, Tsahal, a créé un puissant groupe militaire dans son secteur du plateau du Golan pour assurer la sécurité des frontières israéliennes. Si, dans le feu de l'action, l'armée syrienne pénétrait dans la zone ou bombardait par accident le territoire israélien, Tsahal riposterait.

    A l'heure actuelle, il est très difficile pour des exremistes de regrouper ses forces et moyens parce qu'elle essuie constamment des attaques aériennes intensives. Les avions russes attaquent l'ennemi pratiquement sans relâche, par vagues, semon le journal. L'armée de l'air syrienne participe également aux raids. Les actions actives de l'aviation des deux pays visent à prévenir les tentatives des rebelles de mener une contre-offensive près de Naba al-Saker.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)

    Lire aussi:

    Pourquoi Israël et les USA frappent la Syrie
    Point chaud: les incidents syro-israéliens de ces dernières années
    Le Sukhoi attaqué par Israël menait depuis l'espace aérien syrien des frappes contre Daech
    Tags:
    conflit, armée, guerre, Hauteurs du Golan, Israël, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik