Ecoutez Radio Sputnik
    Migrants

    Migrants en Suède ou pourquoi les eurosceptiques suédois deviennent une force politique

    © REUTERS / Marko Djurica
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)
    0 181
    S'abonner

    En prévision des élections législatives en Suède, prévues pour le 9 septembre, des débats ont éclaté entre les rivaux sur un thème assez spécifique – comment combattre la pratique des mariages infantiles parmi les migrants.

    La discussion au sujet des mariages parmi des migrants mineurs est devenue possible en Suède à cause de la position insuffisamment ferme du Parti social-démocrate suédois, écrit le quotidien Gazeta.ru. Bien qu'officiellement le gouvernement ait interdit le mariage si l'un des conjoints était mineur, il refuse d'annuler ces unions si elles ont été conclues à l'étranger.

    Le gouvernement refuse d'adopter les amendements qui boucheraient de telles brèches dans la législation.

    L'opposition d'extrême-droite suédois, dont le slogan principal est «Gardons la Suède suédoise», est prête à profiter de la faiblesse du gouvernement dans cette question délicate pour renforcer sa popularité avant les élections.

    Aux dernières élections de 2014 le parti Démocrates suédois avait remporté 12,86% des suffrages en obtenant 49 des 349 sièges du parlement suédois, soit 29 mandats de plus.

    En grande partie la hausse de la popularité du parti s'expliquait par l'abandon de l'idéologie radicale. Ces quatre dernières années son soutien auprès de la population ne cessait de grandir pour dépasser 20%. Selon les sociologues, les Démocrates suédois sont aujourd'hui le deuxième parti le plus populaire du pays.

    Sous la pression de la critique des Démocrates suédois, le gouvernement national a sérieusement durci la législation nationale.

    Mais sur la question migratoire les Démocrates suédois sont à tel point irréconciliables que même le principal rival des sociaux-démocrates, le Parti modéré conservateur, refuse de coopérer avec eux.

    En fait, les élections suédoises deviennent une motion de confiance à la nouvelle politique migratoire proposée par les Démocrates suédois, et l'intrigue principale des élections est de savoir comment le parti s'intégrera dans le système politique du pays.

    Quoi qu'il en soit, si les Démocrates suédois récoltaient plus de 20% des voix prévues, le pays devrait vivre un processus assez douloureux de formation de la coalition dirigeante.

    Toutefois les problèmes fondamentaux n'ont toujours pas été réglés. Pour l'instant l'UE n'a pas élaboré une approche commune. Même les dernières décisions qui ont été prises ont montré une grande divergence d'opinions. Non seulement en Europe centrale et de l'Est, mais également dans l'Ancienne Europe. Même dans les pays euro-enthousiastes comme l'Allemagne ou la Suède. C'est pourquoi tant que le problème des migrants n'est pas réglé au niveau de l'UE, la popularité des partis comme les Démocrates suédois ne fera qu'augmenter.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)
    Tags:
    migrants, Suède
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik