Ecoutez Radio Sputnik
    Mi-17

    La Russie et l'Inde seraient sur le point de signer un grand contrat d'armement

    © Sputnik . Alexey Kudenko
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vzgliad
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)
    9355

    Un contrat d'armement important pourrait être signé sur le marché mondial. L'Inde, qui ces derniers temps renonçait de plus en plus aux armements russes au profit des Américains, semble vouloir acheter un grand lot d'hélicoptères russes Mi-17.

    Aussi paradoxal que cela paraisse, ce sont probablement les Etats-Unis qui ont eux-mêmes poussé New Delhi dans le domaine militaire vers la Russie, écrit jeudi 26 juillet le site d'information Vzgliad.

    L'hebdomadaire britannique Jane's Defence Weekly, se référant à ses sources du gouvernement indien, a rapporté que New Delhi et Moscou s'étaient préalablement entendus sur la vente de 48 Mi-17 V-5 pour un montant de 1,1 milliard de dollars. Les négociations seraient en phase finale. Le contrat devrait être signé en septembre, pendant la visite de Vladimir Poutine en Inde.

    Ce contrat sera également bénéfique pour l'industrie de l'armement indienne au vu de l'engagement de la Russie à réinvestir dans le complexe militaro-industrielle 30% du montant du contrat. Soit environ 290 millions de dollars. Mais ces fuites n'ont pas été officiellement confirmées.

    Si cet accord était passé, il serait symbolique, voire marquerait un tournant dans la coopération militaro-technique entre la Russie et l'Inde.

    D'après les experts, New Delhi a opté pour les Mi-17 V-5 à raison. «Dans sa niche c'est le choix optimal. Cet hélicoptère affiche une plus grande charge utile que tous les autres concurrents occidentaux de la même classe en termes de masse de décollage. Il est mieux adapté pour les vols en montagne, et les Indiens ont une grande expérience d'utilisation de tels hélicoptères», explique Vassili Kachine, expert du Centre d'analyse stratégique et technologique.

    C'est également l'avis du général de l'aviation à la retraite Alexandre Tsalko, qui avait combattu en hélicoptère dans le ciel afghan.

    Le Mi-17 V-5 est parfaitement adapté aux conditions naturelles de l'Asie du Sud. «En montagne et dans le désert, avec de hautes températures, cet hélicoptère fonctionne parfaitement. Le Mi-17 V-5 est un excellent appareil. Il n'est pas exigeant, affiche une bonne charge utile et possède un moteur puissant. A la place des Indiens j'aurais également choisi cet appareil», ajoute Alexandre Tsalko.

    «Par ailleurs, personne n'a encore confirmé officiellement la signature du contrat. Il se pourrait que sur fond d'annonce par Washington de l'autorisation d'acheter des armes à la Russie, Jane's Defence Weekly a décidé de faire un coup médiatique», a déclaré Andreï Frolov, rédacteur en chef du magazine Exportation des armements.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juillet 2018) (69)

    Lire aussi:

    Pékin achètera à Moscou quatre hélicoptères Mi-171E
    L’Inde achète des S-400 russes en roubles
    L'Inde et la Russie signent un contrat de 5,4 milliards USD pour la livraison de S-400
    Tags:
    armements, Russie, Inde
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik