Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats US

    Peine de prison pour le vendeur de bottes «made in China» à l'armée américaine

    © AP Photo / Mindaugas Kulbis
    Lu dans la presse
    URL courte
    Nezavissimaïa gazeta
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)
    13714

    Aux États-Unis, chantre de la démocratie et du patriotisme, certains sont prêts à tout pour remporter les appels d'offre de l'armée.

    Début août, l'ancien patron de Wellco Enterprises Inc., le plus grand fournisseur de chaussures militaires pour l'armée américaine, qui travaillait depuis plus de 70 ans dans le cadre de contrats militaires, a été condamné à 3 ans de prison, écrit mercredi le quotidien Nezavissimaïa gazeta

    Selon l'accusation, cette compagnie vendait depuis plusieurs années aux militaires américains des bottes fabriquées en Chine, en les faisant passer pour un produit «purement américain». De toute évidence, la société a agi ainsi pour en tirer profit, mais aussi parce que selon les règles en vigueur le Pentagone ne peut acheter que des uniformes «made in USA».
    Comme le rapporte le journal Military Times, l'ex-président et directeur exécutif de cette compagnie, Vincent Ferguson, 66 ans, a rejoint derrière les barreaux ses collègues déjà condamnés: l'ancien vice-président des ventes Matthew Ferguson, 41 ans, et l'ancien directeur du marketing et de la communication Kerry Ferguson, 36 ans, qui ont écopé en juin de 6 mois de prison.

    L'envergure de la fraude familiale des Ferguson est impressionnante: les enquêteurs ont découvert qu'entre décembre 2008 et août 2012, leur compagnie avait acheté en Chine et livré à l'armée américaine sous la forme de «made in USA» des bottes pour environ 8,1 millions de dollars. Au total, entre 2006 et 2012, le Pentagone a dépensé pour les chaussures militaires plus de 138 millions de dollars — il est donc possible que les militaires américains aient acheté bien plus de chaussures chinoises que cela.

    «Vendre des bottes militaires pour des millions de dollars en affirmant qu'elles sont fabriquées aux USA alors qu'il s'agit en réalité de contrefaçons chinoises trompe non seulement le gouvernement mais également le soldat américain. En défendant notre pays, les soldats comptent sur leurs équipements — de leur arme à leurs bottes. Or les contrefaçons peuvent faire défaut au moment le plus inopportun», a déclaré Robert Hammer, porte-parole du Service d'enquêtes criminelles du Pentagone.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2018) (69)

    Lire aussi:

    Original trop cher ou mode du fake, la contrefaçon a la cote!
    Le vice-Président US en est sûr: avec Trump, les USA marcheront sur Mars
    Kim Jong-un n'a pas à craindre une attaque contre ses sites nucléaires
    Tags:
    contrefaçon, bottes, made in China, Forces armées des Etats-Unis, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik