Ecoutez Radio Sputnik
    Louisiana

    Comment la Louisiane est devenue américaine après une transaction illégale avec la France

    © REUTERS / Joe Penney
    Lu dans la presse
    URL courte
    RT
    Traduction de la presse russe (octobre 2018) (45)
    17749

    Le 20 octobre 1803, le Sénat américain a ratifié un accord sur l'achat de la Louisiane à la France. A l'époque, cette colonie s'étendait sur toute la vallée du Mississipi - la «route vers l'océan», un itinéraire maritime crucial de la région - et était bien plus grande que le territoire actuel de l’État du même nom.

    Après son acquisition, la superficie des États-Unis a doublé.

    La transaction entre la France et le Sénat US sur la vente de la Louisiane ayant eu lieu au début du XIX siècle n'était pas conforme à la législation américaine et enfreignait les engagements de Paris, écrit la chaîne RT. Elle a entraîné des conséquences négatives pour la majeure partie de la population de la Louisiane, les Noirs et les Amérindiens, ce qui a constitué l'une des causes des profonds différends sociaux de l'Amérique contemporaine.

    En 1762, la France a signé un accord secret avec l'Espagne, son alliée, pour placer la Louisiane sous le pouvoir de Madrid, qui disposait de colonies frontalières avec les anciennes possessions françaises au sud-ouest du continent nord-américain. Toutefois, en 1763, les frontières ont été remaniées par le traité de Paris. En échange du maintien du contrôle des îles en mer des Caraïbes, où était concentrée la production de sucre stratégiquement importante pour Paris, la France avait cédé à l'Angleterre pratiquement tout le Canada, ainsi que la rive Est du Mississipi. L'Espagne a récupéré l'ouest du Mississipi et la Nouvelle-Orléans.

    En 1793, la Louisiane a été administrativement unifiée avec la Floride espagnole. Cependant, l'Espagne s'est ensuite retrouvée sous l'influence de Napoléon Ier qui rêvait d'élargir les colonies françaises. En 1800, sous la pression du premier consul français, Madrid a dû signer le traité de San Ildefonso acceptant de rendre à la France les territoires de Louisiane. Ce document était confidentiel et l'Amérique n'en a pas pris connaissance immédiatement, mais a été très inquiète quand ce fut le cas: la puissante colonie française sur le Mississipi bloquait l'expansion des USA vers l'ouest, et le débouché vers l'océan. Les Américains ont proposé à Paris de vendre la Nouvelle-Orléans, mais Napoléon ne voulait pas en entendre parler.

    Les représentants américains étaient prêts à verser 8 millions de dollars pour la Nouvelle-Orléans, mais soudainement, en avril 1803 Napoléon, a proposé de vendre toute la Louisiane pour 22 millions de dollars.

    Les deux pays ont alors agi hors du champ juridique. La loi américaine n'autorisait pas l'acquisition de territoires à des puissances étrangères, et Paris avait officiellement donné des garanties à l'Espagne que la Louisiane, dont elle était frontalière, ne se retrouverait jamais sous le pouvoir d'un autre État. Mais par intérêt mutuel les parties ont décidé de faire l'impasse sur les lois et les traités. Après plusieurs semaines de marchandage, les autorités de la France et des USA se sont entendues sur la vente de la Louisiane pour 15 millions de dollars. Cet accord a été signé le 2 mai.

    Les USA ont obtenu les droits sur 2,1 millions d'hectares de terrain, ce qui était le double de leur propre territoire à l'époque. Chaque hectare avait donc coûté seulement 8 cents à Washington. Personne n'avait tenu compte des intérêts des habitants de la colonie et, qui plus est, de la population amérindienne qui ne soupçonnait rien.

    En Louisiane fonctionnait un système spécifique de relations entre la population blanche et noire. Dans cette colonie se rendaient essentiellement des hommes français et espagnols qui se mariaient avec des Noires, des métisses et des Amérindiennes.

    Après l'établissement du pouvoir américain a commencé l'atteinte aux droits des Noirs qui représentaient approximativement la moitié de la population de l'ancienne colonie. Par la suite, la Louisiane est devenue l'un des principaux États esclavagistes.

    Mais les conséquences les plus graves du traité de 1803 ont été subies par les Amérindiens. En seulement 30 ans, les Américains les ont évincés de la majeure partie du territoire de la vallée du Mississipi en les éliminant physiquement ou en les chassant de leur territoire natal par des accords trompeurs.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (octobre 2018) (45)

    Lire aussi:

    L’ouragan Nate arrive aux États-Unis
    Étrangers sur leur propre sol: la vie des Indiens d'Amérique aux USA
    Les statues confédérées en Louisiane bientôt remplacées par celles de Britney Spears?
    Tags:
    France, Louisiane
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik