Ecoutez Radio Sputnik
    President Donald Trump walks to speak to the media before boarding Marine One on the South Lawn of the White House in Washington, Saturday, Dec. 8, 2018, for the short trip to Andrews Air Force Base en route to Philadelphia to attend the Army-Navy Football Game

    La destitution de Trump fait partie des risques de 2019

    © AP Photo / Carolyn Kaster
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par Kommersant
    Traduction de la presse russe (décembre 2018) (39)
    975
    S'abonner

    Les experts américains ont inclus l'impeachment éventuel de Donald Trump sur la liste des risques potentiels de 2019 qui comprend également l'aggravation de la guerre commerciale avec la Chine, des complications liés à la politique de la Fed et la dégradation de la situation des marchés financiers, constatée à la fin de l'année.

    Selon les analystes américains, les investisseurs et le business en général considèrent la destitution potentielle de Donald Trump comme un risque potentiel de 2019,  écrit jeudi 27 décembre le quotidien Kommersant. La probabilité de cet événement a considérablement augmenté après les élections de mi-mandat en novembre dernier qui ont permis aux démocrates d'obtenir la majorité dans la chambre des représentants. 

    Selon Steven Okun, conseiller en chef de McLarty Associates, le fait même que l'impeachment est activement évoqué par les milieux politiques américains — indépendamment de ses perspectives réelles — constitue déjà un risque pour le business.

    Parmi d'autres risques potentiels pour l'économie américaine en 2019 les experts citent notamment:

    — une dégradation considérable de la situation des marchés des titres, qui s'est aggravée vers la fin de l'année en coïncidant avec la crise budgétaire dans les relations entre la Maison-Blanche et le Congrès;
    — une escalade éventuelle du conflit commercial entre les États-Unis et la Chine;
    — les conséquences d'une politique trop ferme — d'après certains économistes et Donald Trump — de la Fed concernant son taux directeur.

    «Je n'ai jamais constaté une telle nervosité de la communauté d'affaires américaine», conclut Steven Okun.

    En ce qui concerne la politique de la Fed, le Président a assoupli mardi sa rhétorique (par le passé il avait plus d'une fois critiqué une hausse trop rapide du taux). Au cours d'une conférence de presse à la Maison-Blanche, Donald Trump a souligné que la Fed «élevait les taux trop rapidement», mais qu'il était certain qu'elle «le comprendrait bientôt et résoudrait cette question». Il a également soutenu le ministre des Finances Steven Mnuchin, qui était un «gars très talentueux, une personne très intelligente».

    Le week-end dernier, Steven Mnuchin s'est entretenu par téléphone avec les chefs des principales banques américaines qui ont assuré qu'ils «disposaient des volumes nécessaires de liquidité pour octroyer des crédits aux consommateurs et aux marchés, ainsi que pour mener des opérations d'autre genre». Les analystes estiment que cette initiative inhabituelle du ministre-clé de l'administration de Donald Trump s'explique par une chute rapide des indices des marchés financiers américains, qui pourrait s'aggraver dans le contexte de la crise budgétaire.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (décembre 2018) (39)
    Tags:
    risques, destitution, Réserve fédérale américaine (Fed), Donald Trump, Chine, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik