Ecoutez Radio Sputnik
    Pétrole

    Le cours du baril grimpe sur fond de tentative de coup d'État au Venezuela

    CC BY 2.0 / Eelke
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Tentative de coup d'État au Venezuela (210)
    584

    La tentative de coup d'État au Venezuela pourrait avoir des conséquences imprévues pour le marché pétrolier. Une partie de son pétrole pourrait quitter le marché si de nouvelles sanctions US étaient introduites. De l'autre côté, en cas de changement de régime, le Venezuela risquerait d'accroître la production, ce qui entraînerait un excès d'offre.

    La crise politique au Venezuela a figé le marché pétrolier mondial, écrit le site d'information Gazeta.ru. Les investisseurs et les spéculateurs ont marqué une pause, et la première réaction des cours pétroliers a été assez retenue: les cours ont légèrement fléchi avant de remonter.

    On ignore comment la situation révolutionnaire au Venezuela, l'un des plus grands pays exportateurs de pétrole, se reflétera sur sa production pétrolière, déclare l'expert du Centre financier international Vladimir Rojankovski.

    Cependant, dans la soirée du 24 janvier, le baril de Brent a même perdu 1,67% pour descendre à 60,56 dollars. Le lendemain matin, son prix est remonté à 61,67 dollars.

    Toutefois, ce calme pourrait n'être que temporaire. La production pétrolière au Venezuela est réduite, mais ses réserves sont immenses. Selon les estimations de la BP Statistical Review of World Energy, les réserves prouvées de pétrole au Venezuela s'élèvent à 300,9 milliards de barils (17,6% des réserves mondiales). A titre de comparaison, les réserves de l'Arabie saoudite avoisinent les 266,5 milliards de barils.

    En 2018, les États-Unis sont restés les plus grands acheteurs de pétrole lourd vénézuélien, dont ils importaient en moyenne plus de 500.000 barils par jour.

    Reuters avait déjà rapporté que l'administration de Donald Trump comptait décréter des sanctions pétrolières contre le Venezuela dès cette semaine si la situation politique continuait de s'aggraver dans le pays. Selon l'agence, le dirigeant américain étudie même la possibilité de durcir les sanctions allant jusqu'à l'embargo total sur les importations pétrolières de ce pays. Mais pour l'instant, le marché réagit modérément à ces rumeurs.

    L'éventuel impact négatif de la crise politique intérieure sur la production pétrolière dans le pays est déjà pris en compte dans les cours pétroliers. De plus, en cas de forte diminution de la production au Venezuela, la situation pourrait être stabilisée par l'Opep+ grâce à une augmentation des quotas pour les pays membres de l'accord, ce qui compenserait la baisse des fournitures vénézuéliennes.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Tentative de coup d'État au Venezuela (210)

    Lire aussi:

    Le pétrolier iranien Grace 1 quitte Gibraltar un mois après son arraisonnement
    Un attentat suicide dans un mariage fait 63 morts et 182 blessés à Kaboul
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    coup d'Etat, sanctions, marché, pétrole, Brent, Donald Trump, Nicolas Maduro, Arabie Saoudite, Venezuela
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik