Ecoutez Radio Sputnik
    Chinese President Xi Jinping awards Putin the Order of Friendship.

    Une «nouvelle ère» dans les relations russo-chinoises?

    © Sputnik . Mikhail Klimentiev
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (juin 2019) (22)
    8300

    Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping ont signé des déclarations conjointes sur le renforcement de la coopération bilatérale dans différents domaines, ainsi que sur la lutte contre la politique déstabilisatrice de certains pays, notamment des États-Unis.

    La critique russe et chinoise des actions de Washington apparaît clairement dans la déclaration conjointe russo-chinoise signée par Vladimir Poutine et Xi Jinping sur le renforcement de la stabilité stratégique mondiale à l'époque actuelle, écrit le site d'information Vestifinance.

    A l'issue du sommet russo-chinois le 5 juin, Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping ont signé une déclaration conjointe de la Fédération de Russie et de la République populaire de Chine sur le développement des relations de partenariat global et de la coopération stratégique «qui entrent dans une nouvelle ère».

    Le passage au niveau supérieur des relations entre les deux pays est souligné à plusieurs reprises dans ce texte et dans un autre document important signé par les chefs d’État. De plus, 25 autres accords ont été conclus entre les ministères et les compagnies de la Russie et de la Chine à l'issue des pourparlers.

    «Les relations russo-chinoises, qui entrent dans une nouvelle ère, vont recevoir des capacités supplémentaires pour un développement de plus grande envergure. Compte tenu du changement de la situation mondiale, guidées par les attentes communes des peuples des deux pays et aspirant à accroître la dynamique des relations dans les nouvelles conditions, les deux parties proclament leur intention de déployer des efforts pour développer les relations russo-chinoises de partenariat global et de coopération stratégique entrant dans une nouvelle ère.»

    Dans le cadre de cette entente, la Russie et la Chine sont convenues de poursuivre le renforcement de la coopération dans le domaine politique, de la sécurité, dans la coopération pratique, les échanges sociaux et la coopération internationale.

    Concernant cette dernière, Moscou et Pékin sont notamment convenus de «lutter contre les diktats politiques et le chantage monétaire dans la coopération commerciale et économique internationale», et de «condamner l'aspiration de certains pays à s'attribuer le droit de déterminer l'utilité et les paramètres acceptables de la coopération légitime entre d'autres États, ainsi qu'à manipuler les exigences du régime de non-prolifération global afin de faire pression sur les pays indésirables».

    En l'occurrence, il est manifestement question des États-Unis et du déclenchement de la guerre commerciale contre Pékin par les autorités américaines.

    Moscou et Pékin soulignent «les actions extrêmement dangereuses de certains États» qui tentent de faire pression sur d'autres pays, de se retirer des accords en vigueur et de développer le système global de défense antimissile (dont les USA sont les seuls à disposer – ndlr). 

    «Les parties reconnaissent qu'à l'heure actuelle la sécurité internationale fait face à de sérieux défis, c'est pourquoi les parties ont l'intention d'approfondir la confiance mutuelle et de renforcer la coopération dans le secteur stratégique, ainsi que de défendre fermement la stabilité stratégique régionale et mondiale.

    La Russie et la Chine notent avec inquiétude les actions extrêmement dangereuses de certains États qui, guidés par leur propre profit géopolitique et même commercial, détruisent ou adaptent selon leurs besoins l'architecture existante de contrôle des armements et de non-prolifération des armes de destruction massive.

    Les parties indiquent tout particulièrement que les puissances nucléaires doivent renoncer à la mentalité de la Guerre froide et des «jeux à somme nulle», cesser le développement sans limites de la défense antimissile globale (ABM), réduire le rôle de l'arme nucléaire dans la politique de sécurité nationale et réduire effectivement la menace d'une guerre nucléaire, stipule le document».

    Le document signé pointe plusieurs actions négatives concrètes des USA portant atteinte à la stabilité mondiale. En ce sens, la déclaration russo-chinoise conjointe, de par le nombre d'infractions énumérées commises par les USA aussi bien en matière de retrait des accords en vigueur que d'intentions américaines de militariser l'espace, fait partie des déclarations conjointes les plus dures de Moscou et de Pékin visant Washington, reflétant clairement les intentions des deux pays de combattre les USA sur cet axes parmi d'autres.

    «La dénonciation par les USA, en 2001, du Traité ABM conclu entre l'URSS et les États-Unis, qui faisait partie des fondements du maintien de la stabilité stratégique pendant trois décennies, a été le prélude à l'accroissement de leur ABM global. Les actions des USA et notamment leurs plans de développement des moyens de défense antimissile stratégique et leur déploiement dans différentes régions du monde et dans l'espace extra-atmosphérique continuent de se répercuter très négativement sur l'équilibre stratégique régional et international, sur la sécurité et la stabilité», stipule le document.

    Lors de la conférence de presse qui a suivi leur entretien, Vladimir Poutine et Xi Jinping ont encore mentionné l'entrée des relations russo-chinoises dans «une nouvelle ère». Sachant que les dirigeants des deux plus grands États de l'Eurasie ont remarqué que «[leurs] positions [coïncidaient] ou [étaient] très proches sur la plupart des problèmes régionaux et internationaux», en soulignant un niveau «élevé» et «sans précédent» des relations bilatérales russo-chinoises.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2019) (22)

    Lire aussi:

    La canicule fait ses premiers morts en France
    Une femme décédée pendant 27 minutes raconte ce qu'elle a vu et vécu
    L’éruption de la «bouche de l’enfer» dans les Kouriles après 100 ans de sommeil tue tout ce qui vit (images)
    Tags:
    ère, Chine, Russie, Forum économique international de Saint-Pétersbourg 2019, coopération, Xi Jinping, Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik