Ecoutez Radio Sputnik
    Ronaldo

    Le prix de Ronaldo et Messi s’effondre, arrive-t-on à la fin du cycle de ces lumières du football?

    © Sputnik . Нина Зотина
    Lu dans la presse
    URL courte
    Gazeta.ru
    Traduction de la presse russe (juin 2019) (26)
    442

    La saison terminée, le mercato peut commencer: les clubs de football du monde entier commencent à dévoiler leurs nouveaux joueurs. C'est dans ce contexte que le centre CIES Football Observatory vient de publier son top-100 des joueurs les plus chers du moment.

    Comme le classement de CIES Football Observatorya été constitué à la fin de la saison 2018/2019, ses auteurs ont pu prendre en compte les prestations des joueurs concernés dans tous les championnats. Il en ressort que l'âge des sportifs est un facteur central: plus un joueur est âgé, moins d'équipes sont prêtes à payer une grande somme pour l'acquérir, même s'il déploie un bon jeu, écrit le site d'information Gazeta.ru

    Curieusement, Lionel Messi et Cristiano Ronaldo, deux éternels rivaux, n'entrent pas dans le top-3.

    C'est Kylian Mbappé, 20 ans, champion du monde avec l'équipe de France et champion de la Ligue 1 avec le Paris-Saint-Germain, qui arrive en tête. Mais on ne peut pas dire qu'il s'agit d'un exploit étonnant: le PSG n'a pas de concurrents en Ligue 1.

    Quant au tournoi européen le plus prestigieux, la Ligue des champions, les Parisiens ont été éliminés en 1/8 de finale par Manchester United sous la direction d'Ole Gunnar Solskjær, nommé en cours de saison.

    Mbappé n'a donc pas atteint des sommets avec son club, mais sa jeunesse, ses capacités physiques incroyables et son talent technique font pour l'instant du Français le joueur le plus attractif sur le marché des transferts, indépendamment des succès de son équipe.

    Son prix a été estimé à 252 millions d'euros - plus que la somme versée par le PSG à l'époque pour arracher Neymar à Barcelone (222 millions).

    En deuxième position arrive l'attaquant de Liverpool Mohamed Salah. L’Égyptien n'est pas aussi jeune que Mbappé - il a déjà 26 ans - mais les résultats de son équipe cette saison étaient si phénoménaux que son prix de transfert est monté en flèche: Salah a été estimé à 219,6 millions d'euros.

    Liverpool a terminé deuxième du championnat anglais avec seulement un point de retard sur Manchester City, et l'équipe a remporté la Ligue des Champions. Salah a apporté une solide contribution aux succès du club dans les deux compétitions: son palmarès en Premier League est de 22 buts et 10 passes décisives, et 5 buts (dont un en finale) et deux passes décisives en Ligue des Champions. 

    Le podium est fermé par Raheem Sterling, le nouveau champion d'Angleterre avec Manchester City.

    A seulement 24 ans, il est le capitaine du club en Premier League, sachant qu'il marque des buts et donne des passes décisives pratiquement avec la même fréquence. Il a encore de la marge pour progresser, et du temps pour cela - d'où son prix de 207,8 millions d'euros.

    C'est seulement après ce trio qu'on retrouve le détenteur de cinq Ballons d'or Lionel Messi, estimé à 167,4 millions. Une somme astronomique, certes, mais tout à fait normale pour le marché des transferts actuel.

    Il ne fait aucun doute que si Barcelone fixait un tel prix pour son transfert, la transaction pour son passage hypothétique au PSG ou à Manchester City serait signée dès le lendemain.

    Mais pourquoi Messi est-il derrière le trio qui est loin d'avoir accompli les mêmes exploits, et dont il n'est pas avéré qu'ils ont atteint sa maîtrise technique?

    L'Argentin a 31 ans. Et bien qu'il soit encore un leader incontestable de l'un des plus forts clubs de football au monde, Barcelone, il est tout à fait possible qu'à court terme l'attaquant commence à perdre rapidement sa forme ou comprenne simplement qu'il est fatigué du football pour raccrocher les crampons.

    Face à un tel risque, les clubs ne voudront certainement pas débourser plus de 200 millions pour acquérir Messi car cette somme pourrait ne pas être amortie.

    La position de Messi derrière ses trois rivaux est également due à un autre facteur: une fois de plus, il n'a pas remporté la Ligue des Champions (les supporters se souviendront pendant encore longtemps de l'élimination de Liverpool en demi-finale), et même la Coupe du Roi a été perdue face à Valence (1:2).

    Certes, les Catalans ont remporté le championnat d'Espagne, mais sur la toile de fond d'une saison terrible pour le Real, qui n'a opposé aucune résistance. Or, sans la pression de ce club, le Barça aurait pu remporter la première place même en jouant uniquement avec le pied gauche faute d'adversaires à la hauteur.

    C'est probablement la raison pour laquelle la nouvelle victoire de Barcelone n'a pas aidé l'Argentin à figurer dans le top-3 des joueurs les plus chers.

    Mais qu'arrive-t-il au principal rival de Messi, Ronaldo, qui a été transféré avant la saison 2018/2019 du Real à la Juventus pour atteindre de nouveaux sommets? Tout est bien pire.

    Le Portugais se retrouve à la 20e place du classement (118,1 millions d'euros), derrière des joueurs comme Jadon Sancho du Borussia Dortmund (159,4 millions), Bernardo Silva (Manchester City, 136,9 millions) et Marcus Rashford (Manchester United, 123,5 millions).

    Depuis son passage à la Juventus, Ronaldo n'a obtenu aucun trophée individuel - qu'il remportait à la chaîne avec le Real.

    Le Ballon d'or, le prix The Best de la FIFA et le titre de meilleur joueur d'Europe ont été attribués l'an dernier à Luka Modric, et rien n'indique que fin 2019 le Portugais pourra à nouveau renverser la situation à son avantage.

    Curieusement, Ronaldo lui-même juge ce reflux de trophées injuste, et il s'est clairement exprimé au sujet des perspectives de remporter un nouveau Ballon d'or:

    «J'ai gagné trois coupes cette année, et j'ignore si je serais capable de faire plus pour remporter le Ballon d'or. Il n'y a pas eu une seule période pendant laquelle j'ai mal joué.»

    En effet, le Portugais possède trois trophées, mais en regardant la vérité en face la victoire de la Juventus au championnat et dans la Coupe d'Italie n'impressionne personne, parce que les Bianconeri n'avaient pas de concurrents.

    Le triomphe avec l'équipe du Portugal à la Ligue des Nations est déjà plus intéressant, mais on ne peut pas dire que Ronaldo soit le seul leader de l'équipe. C'est un autre Portugais,  Bernardo Silva, qui a été reconnu meilleur joueur de la compétition, sans parler des perspectives de Cristiano dans la bataille pour le Ballon d'or.

    Après son départ du Real, Ronaldo semble avoir perdu son aura du «club royal» qui lui permettait d'entretenir son statut de superstar et de remporter des trophées individuels sur la vague de ses succès d'antan. A présent, le niveau de l'attaquant de 34 ans est évalué plus objectivement.

    Certes, c'est un joueur de haut niveau, mais il n'est plus celui pour qui les meilleurs clubs du monde seront prêts à payer des sommes astronomiques.

    L'étoile du Portugais commence peu à peu à s'éteindre, et ce classement n'est que le reflet d'un processus triste mais inévitable.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2019) (26)

    Lire aussi:

    Un avion d'Air France reliant Moscou et Paris envoie un signal de détresse
    Qu'a dit Poutine sur les Gilets jaunes que les médias français ont omis?
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Tags:
    football, Lionel Messi, Mohamed Salah, Kylian Mbappé, classement, Cristiano Ronaldo (CR7)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik