Ecoutez Radio Sputnik
    Visas

    La Russie annonce la date de délivrance des visas aux étrangers par voie électronique

    © Sputnik . Sergey Kirkach
    Lu dans la presse
    URL courte
    Par
    Traduction de la presse russe (juin 2019) (26)
    2271
    S'abonner

    Le service de délivrance de visas électroniques, actuellement en vigueur uniquement pour les étrangers qui souhaitent visiter le District fédéral de l'Extrême-Orient, serait étendu à toute la Russie.

    D'après le quotidien Kommersant, le décret sur la mise en place d'un service de visas électroniques pour toute la Russie qui devra entrer en vigueur le 1er janvier 2021 sera signé prochainement par Vladimir Poutine. Les citoyens britanniques, canadiens et américains ne pourront pourtant pas en bénéficier.

    La directrice de l'Agence fédérale du tourisme, Zarina Dogouzova, a déclaré qu'il serait possible d'entrer dans toutes les régions de Russie avec un visa électronique à partir de 2021.

    «Le régime de visa électronique sera mis en place sur l'ensemble du territoire russe, nous espérons en 2021 - c'est-à-dire dans un an et demi environ», a déclaré Zarina Dogouzova à Sputnik pendant le Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

    La responsable a noté que ce travail était mené par un groupe de travail interministériel sur directive du Président russe: le groupe chargé d'appliquer le Concept de la politique migratoire nationale, créé le 6 mars par un décret de Vladimir Poutine et sous la direction du chef de l'administration présidentielle pour la garantie des droits constitutionnels des citoyens Maxim Travnik. Dans le cadre de ce groupe a déjà été achevé le travail sur les propositions pour la mise en place de visas électroniques pour l'entrée et le séjour sur l'ensemble du territoire russe.

    Vladimir Poutine devrait signer prochainement un décret permettant au gouvernement de lancer la mise en application du projet.

    A l'heure actuelle, un visa électronique gratuit de huit jours (délivré sur le site spécial du ministère russe des Affaires étrangères evisa.kdmid.ru) permet d'entrer sur le territoire du District fédéral de l'Extrême-Orient. Ce service est ouvert aux citoyens d'une liste de 18 pays approuvée par le gouvernement, sur laquelle figurent notamment l'Inde, l'Iran, le Qatar, la Chine, la Corée du Nord, les Émirats arabes unis et le Japon.

    A partir du 1er juillet 2019, un tel régime devrait être mis en place dans la région de Kaliningrad. La liste des pays dont les citoyens pourront obtenir des visas électroniques sera approuvée ultérieurement. Il est prévu d'étendre le service électronique à l'ensemble du pays à partir du 1er janvier 2021.

    Les visas électroniques délivrés actuellement sont de trois catégories: affaires, touristique et social (liens sportifs, culturels, scientifiques et techniques).

    Les visas qui seront délivrés en ligne à partir de 2021 seront polyvalents, et leur obtention ne nécessitera pas d'invitation - encore nécessaire aujourd'hui pour délivrer un visa ordinaire pour visiter l'ensemble du territoire russe.

    Comme l'a expliqué à Kommersant Oleg Pak, membre du groupe de travail et vice-Ministre du Développement numérique et des Communications, l'expérience du District fédéral de l'Extrême-Orient (pour lequel les visas électroniques sont délivrés depuis 2017) et de la région de Kaliningrad, où ce service sera mis en place dans moins d'un mois, sera utilisée pour étendre la pratique de délivrance des visas électroniques pour visiter l'ensemble du territoire russe.

    L'expérience de la Coupe du Monde de football 2018, quand les étrangers avaient pu visiter la Russie sans visa avec leur passeport de supporter (Fan ID), sera également une bonne base pour le déploiement de ce nouveau système. Les équipements qui ont été utilisés à cet effet à Moscou, à Saint-Pétersbourg, à Sotchi et à Kazan seront utilisés pour la délivrance de visas en ligne.

    «Durant la période qui nous sépare de 2021 sera mené un travail pour tester et mettre au point techniquement la délivrance des visas et le contrôle. Tout sera préparé et vérifié», affirme Oleg Pak.

    Le visa électronique panrusse, contrairement aux visas électroniques délivrés pour le District fédéral de l'Extrême-Orient et ceux qui seront délivrés pour la région de Kaliningrad, sera payant.

    Son prix ne devrait pas dépasser 50 dollars. D'après les sources du quotidien Kommersant informées des propositions du groupe de travail interministériel, la mise en place du service payant permettra de filtrer ceux qui demandent des visas électroniques «pour s'amuser». Des milliers de tels cas ont été recensés depuis le lancement du service pour le District fédéral de l'Extrême-Orient, indique une source.

    Dans un premier temps, le visa électronique universel simple sera délivré pour un court séjour en Russie jusqu'à 16 jours. A terme, le visa électronique pourrait devenir multiple. Oleg Pak explique qu'il est prévu d'élaborer une application mobile permettant d'obtenir de tels visas pour le confort des clients, via laquelle il sera possible de demander, mais également de payer le visa. Le service de délivrance de visas électroniques sera intégré à d'autres services touristiques (réservation d'hôtel, transport, etc.).

    Au départ, il est prévu de laisser entrer en Russie les étrangers ayant un visa électronique via les villes où transite le flux principal d'étrangers entrant dans le pays: Moscou, Saint-Pétersbourg, Sotchi, ou encore Kazan. Au fur et à mesure de la dotation d'autres postes frontaliers en équipements nécessaires, le nombre de points d'entrée augmentera.

    La liste des pays dont les citoyens pourront bénéficier à partir de 2021 du service en ligne sera approuvée par le gouvernement ultérieurement. Elle sera préparée par le ministère russe des Affaires étrangères.

    Selon Kommersant, elle inclura la Chine, la Corée du Sud, le Japon, les pays de l'UE et les États de l'espace Schengen, ainsi qu'éventuellement la Nouvelle-Zélande. Il n'est pas prévu d'y inscrire le Royaume-Uni, le Canada et les États-Unis. A terme, selon Oleg Pak, il est prévu de rendre cette liste «plus souple».

    D'après Zarina Dogouzova, après l'application du régime de visa électronique à l'ensemble du territoire russe, la Russie deviendra le pays ayant le régime de visa le plus libéral parmi les États développés.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit dans son intégralité en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (juin 2019) (26)
    Tags:
    Vladimir Poutine, Extrême-Orient, étrangers, Russie, visas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik