Ecoutez Radio Sputnik
    The Strait of Hormuz

    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire

    © AFP 2019 HENGHAMEH FAHIMI
    Lu dans la presse
    URL courte
    Vestifinance.ru
    Traduction de la presse russe (août 2019) (36)
    6928

    Le passage d'un ordre mondial unipolaire à un modèle multipolaire a engendré une tension internationale qui pourrait dégénérer en affrontements entre les puissances régionales et mondiales.

    Depuis que Donald Trump est devenu Président, la rhétorique militaire américaine n'a fait que durcir, écrit le site d'information Vestifinance. Même s'il est parfaitement évident qu'un nouveau conflit tirerait un trait sur sa réélection.

    Après un changement radical de l'humeur du chef de l’État américain après sa rencontre historique avec Kim Jong-un, la stratégie du nouveau Président américain est devenue claire pour tout le monde: la menace de frappe nucléaire contre ce pays visait uniquement à forcer l'adversaire à s'asseoir à la table des négociations pour passer un accord, avant de se présenter à la population américaine comme «le grand stratège qui a réussi à conclure l'entente».

    Les États-Unis appliquent la même méthode à l'Iran, mais le résultat est complètement différent. Cette différence résiderait dans la participation directe de deux lobbys, israélien et saoudien, dans la prise de décisions aux États-Unis, indique le média.  

    En Corée du Nord, la dissuasion tactique et stratégique nucléaire et conventionnelle du pays empêcherait toute attaque. D'autre part, il ne peut être question d'attaques terrestres compte tenu des effectifs et du personnel de réserve de l'armée nord-coréenne.

    Si les États-Unis avaient tenté de contrôler totalement l'Irak, entièrement dévasté, en 2003, il serait beaucoup plus difficile d'avoir affaire à une population qui ne souhaite pas se soumettre aux USA. Autre raison pour laquelle une attaque de missiles contre la Corée du Nord est impossible: Pyongyang dispose de dizaines de milliers de missiles et de canons d'artillerie, dont l'usage transformerait facilement Séoul en ruines en quelques minutes. Cela provoquerait une guerre entre les États-Unis et la Corée du Nord sur la péninsule coréenne.

    Quid des tensions avec l'Iran?

    La tension entre Washington et Téhéran, et les risques de guerre qu'elle comporte, ne seraient rien d'autre qu'un grossier bluff. Les alliés européens des USA sont activement impliqués dans la situation en Iran et dépendent des importations de pétrole et de gaz au Moyen-Orient. La guerre des États-Unis contre l'Iran aurait des conséquences destructives pour l'économie mondiale, et les Européens ont conscience que leurs importations seraient divisées par deux. Les secteurs pétroliers des Émirats arabes unis et de l'Arabie saoudite seraient touchés.

    Il serait très difficile de pallier les conséquences d'une guerre contre l'Iran, c'est pourquoi sa probabilité est très faible. Les belligérants s'infligeraient un tel préjudice qu'il serait impossible de régler ce conflit diplomatiquement. Une guerre ouverte contre l'Iran est pour l'instant la limite que les élites financières dirigeantes américaines, israéliennes et saoudiennes ne voudraient pas franchir, parce que les enjeux sont trop importants.

    Les élections approchent. Donald Trump ne pourrait pas provoquer un nouveau conflit et trahir l'une de ses plus importantes promesses de campagne. L'élite occidentale n'aurait pas l'intention de détruire l'économie mondiale reposant sur les pétrodollars.

    Washington, Londres, Tel-Aviv et Riyad semblent contraints de recourir à de nombreuses provocations, qui s'avèrent inefficaces, contre l'Iran. Tout ce qu'ils peuvent espérer sont des attaques hybrides permettant de l'isoler économiquement du reste du monde.

    Une approche inefficace?

    Paradoxalement, cette stratégie a eu des conséquences destructives pour le dollar en tant que monnaie de réserve et le système SWIFT. Dans un ordre multipolaire, de telles actions accélèrent la dédollarisation car il est nécessaire de trouver un moyen pour contourner les sanctions et les interdictions des États-Unis.

    Une monnaie de réserve est nécessaire pour faciliter les transactions. Si les inconvénients sont plus nombreux que les avantages, elle sera utilisée de moins en moins souvent, jusqu'à ce qu'elle soit remplacée par un panier monétaire correspondant davantage à la réalité géopolitique multipolaire.

    Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur de l'article repris d'un média russe et traduit en français.

    Dossier:
    Traduction de la presse russe (août 2019) (36)

    Lire aussi:

    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    La gendarmerie italienne donne des précisions sur le randonneur français retrouvé mort
    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Tags:
    États-Unis, Iran, guerre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik