Pavel Groudinine

Sa défaite à la présidentielle risque de coûter sa moustache au candidat communiste

© Sputnik . Sergey Pivovarov
Actualités
URL courte
492

Pour honorer un pari conclu avec un journaliste avant l'élection présidentielle du 18 mars, Pavel Groudinine doit dire adieu à sa moustache, son score n'ayant pas dépassé 15% des votes.

Retrouvez plus d'articles sur l'élection présidentielle russe dans notre dossier spécial

Face à Vladimir Poutine, il est dur de finir en beauté. Le candidat au poste présidentiel russe Pavel Groudinine, qui a obtenu moins de 12% des voix lors de l'élection du 18 mars, doit désormais raser sa moustache conformément aux conditions du pari qu'il avait conclu avec le journaliste et bloggeur Youri Doud.

Lors d'un entretien accordé à M.Doud en février, le candidat communiste avait promis de dire adieu à sa moustache s'il recueillait moins de 15% des votes lors de la présidentielle. Le journaliste s'était, quant à lui, engagé à se raser le crâne si le concurrent de Vladimir Poutine dépassait la barre des 15%.

L'interview en question, publiée sur la très populaire chaîne YouTube de Youri Doud, a été visionnée 5,8 millions de fois.

Selon les dernières données de la Commission électorale centrale russe, M.Groudinine n'a obtenu que 11,80% des voix lors de la présidentielle. Le bloggeur a déjà publié sur son compte Instagram une photo éloquente d'un rasoir de l'époque soviétique:

Le candidat du Parti communiste a en réaction déclaré qu'il ne raserait sa moustache qu'à condition que le journaliste «reconnaisse devant une caméra que l'élection était juste».

Lire aussi:

Adieu moustache et cheveux: les 1ères promesses de la présidentielle russe tenues (photos)
Vladimir Poutine arrive dans son QG de campagne
À six jours de la présidentielle russe, qui arrive en tête d’un «anti-classement»?
Tags:
moustache, élection présidentielle, Présidentielle russe 2018, Parti communiste russe (KPRF), Pavel Groudinine, Youri Doud, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik