Ecoutez Radio Sputnik
    Russie

    Poutine maintiendra sa "ligne directe" à la télévision (Vedomosti, Gazeta.ru)

    Russie
    URL courte
    0 0 0
    MOSCOU, 1er juillet - RIA Novosti. Vladimir Poutine a trouvé le moyen de l'emporter sur Dmitri Medvedev dans la lutte pour l'affection du peuple: lors de sa rencontre avec le parti Russie unie en fin de semaine dernière, il a confirmé son intention de poursuivre les contacts avec les Russes au moyen d'émissions de télévision en direct, lit-on mardi dans les quotidiens Vedomosti et Gazeta.ru.

    La façon dont le président et le premier ministre se partageront les différents formats d'interventions publiques est actuellement étudiée au Kremlin et au gouvernement, ont fait savoir des fonctionnaires des deux organes du pouvoir. Il est peu probable que Dmitri Medvedev adapte les formats employés par Vladimir Poutine alors qu'il était président, estime l'un d'entre eux. D'après lui, il serait logique de mettre en place pour le chef de l'Etat actuel un nouveau type d'actions publiques dans le cadre desquelles il se sentirait à l'aise. Le fonctionnaire cite l'exemple de la conférence sur Internet. Dmitri Medvedev a déjà donné une conférence de presse sur le web, mais celle-ci ne portait que sur les projets nationaux.

    Depuis 2001, Vladimir Poutine s'est entretenu chaque année avec les citoyens "en ligne directe" lors d'une grande conférence de presse. Il n'a participé qu'une seule fois, en 2006, à une conférence sur Internet. A en juger par les réactions, les internautes avaient été déçus par la censure exercée par les modérateurs et par le fait que le président n'avait répondu aux questions les plus brûlantes qu'après la fin de la conférence. Ce format ne lui convient pas, Vladimir Poutine passe mieux à la télévision, estime le politologue Dmitri Orechkine.

    La cote de popularité du président n'augmente pas, et ce, malgré la publicité qui lui est faite par la télévision. D'après les données de la Fondation Opinion publique (FOM), elle oscille autour des 45% (niveau enregistré dès décembre 2007, lorsque Vladimir Poutine désigna Dmitri Medvedev comme son successeur), 40% d'après le VTSIOM (Centre national d'étude de l'opinion publique). La cote de popularité du premier ministre est stable et dépasse de beaucoup celle du président tant selon le VTSIOM (60%) que selon la FOM (70%).

    L'idée de Vladimir Poutine de continuer à s'entretenir régulièrement "en ligne directe" avec la population pourrait renforcer encore davantage ses positions dans le domaine de l'information: tandis que le président Medvedev sera surtout présent dans des reportages très officiels, le chef du gouvernement Vladimir Poutine répondra aux questions brûlantes (naturellement spécialement triées) des simples citoyens. Même si Dmitri Medvedev continue à l'emporter sur Vladimir Poutine de par la fréquence à laquelle son nom est mentionné, il lui sera très difficile de surpasser la popularité du premier ministre qui se préoccupera des besoins quotidiens du peuple et s'adressera régulièrement à lui en direct.

    Le président et le premier ministre vont probablement tester ces nouveaux formats à l'automne. "Pour l'instant, nous ne comprenons pas bien à quoi ressemblera le dialogue de Vladimir Poutine avec le peuple, tout sera plus clair à l'automne", a expliqué un fonctionnaire du gouvernement.

    Les premiers pas de Dmitri Medvedev dans un nouveau format d'intervention publique sont également attendus pour le début de l'automne, a fait savoir une source au Kremlin. Cette semaine, comme traditionnellement avant les sommets du G8, le président s'entretiendra avec les journalistes des pays membres, a-t-il ajouté.

    Cet article est tiré de la presse et n'a rien à voir avec la rédaction de RIA Novosti.

    Lire aussi:

    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Après son investiture, Poutine propose son candidat au poste de Premier ministre
    La date de l’investiture de Vladimir Poutine précisée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik