Russie
URL courte
28387
S'abonner

Contrairement à ce qu’on observe aux États-Unis et au Canada, le mois de novembre russe a été particulièrement frisquet, battant des records.

Le mois de novembre 2016 a été le plus froid de ces 16 dernières années en Russie, stipule le communiqué officiel du Centre de recherche hydrométéorologique de Russie.

« Ce mois de novembre, c'est du jamais vu, si on se réfère au monitorage climatique opérationnel effectué par le Centre depuis 2000. Le froid a touché presque tout le territoire du pays de la frontière occidentale russe jusqu'à la mer d'Okhotsk », a déploré le Centre.

Selon les experts, en Oural et en Sibérie occidentale, la température a été de quatre à six degrés en dessous de la moyenne. De ce fait, dans les monts de l'Oural, les températures ont battu le record datant de 1987, alors que dans la région du Primorié (Extrême-Orient russe), qui borde l'océan Pacifique, elles ont atteint le niveau le plus bas jamais enregistré.

​« Seule la région arctique fait exception, car il y fait anormalement doux, les températures étant de six à douze degrés au-dessus de la moyenne », indique le communiqué.

​En Amérique du Nord, le mois de novembre a été au contraire le plus doux jamais enregistré aux États-Unis et au Canada, de quatre à huit degrés au-dessus de la température moyenne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Au Koweït, la journée la plus chaude jamais enregistrée
La NASA a enregistré un "record de température effrayant"
Le phénomène El Niño se renforce dans le Pacifique
Tags:
record, hémisphère, novembre, température, communiqué, météo, Centre de recherche hydrométéorologique de Russie, territoire du Primorié, océan Pacifique, Extrême-Orient, Oural, Canada, Arctique, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook