Ecoutez Radio Sputnik
    La base aérienne de Hmeimim en Syrie

    Moscou précise les modalités de déploiement de son groupe aérien en Syrie

    © Sputnik. Ramil Sitdikov
    Russie
    URL courte
    29151071483

    La Russie s’apprête à ratifier un document précisant les modalités de la présence du groupe aérien russe déployé en Syrie conformément à un accord de 2015.

    Le gouvernement russe a entériné et soumis au Président russe Vladimir Poutine un protocole russo-syrien sur le déploiement d'un groupe aérien en Syrie signé le 18 janvier à Damas, a annoncé vendredi le site des informations juridiques officielles russes. 

    «J'ordonne d'entériner le protocole à l'accord russo-syrien sur le déploiement d'un groupe aérien russe en Syrie […] signé à Damas le 18 janvier 2017 et de le soumettre au Président de la Fédération de Russie qui le présentera à la Douma [chambre basse du parlement russe, ndlr] pour ratification», a indiqué le Premier ministre russe Dmitri Medvedev dans sa consigne publiée sur le site.

    Le protocole règle les modalités de fonctionnement du groupe aérien russe et précise le statut des militaires russes et de leurs familles en Syrie. La Russie et la Syrie ont signé ce document le 17 janvier 2017 suite à la ratification par Moscou de l'accord russo-syrien sur le groupe aérien datant du 26 août 2015.

    La Russie mène une opération antiterroriste en Syrie sur demande du Président syrien Bachar el-Assad depuis le 30 septembre 2015. Aux termes de l'accord de 2015, les avions russes sont déployés sur l'aérodrome syrien de Hmeimim, où la Russie peut stocker gratuitement des armes et des munitions destinées à son groupe aérien.

    Lire aussi:

    La Russie retire la moitié de ses avions de la base aérienne de Hmeimim en Syrie
    La Russie renforce la sécurité de ses avions de combat en Syrie
    La Russie a envoyé plus de 50 avions et hélicoptères en Syrie
    Tags:
    ratification, avions, accord, protocole, aérodrome de Hmeimim, Dmitri Medvedev, Vladimir Poutine, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik