Ecoutez Radio Sputnik
    Le Kremlin de Moscou

    Le Kremlin, à son tour, appelle la coalition US à laisser Damas lutter contre Daech

    © Sputnik. Yevgenia Novozhenina
    Russie
    URL courte
    142436500

    Le Kremlin partage l’avis du ministère russe de la Défense qui a appelé la coalition dirigée par les États-Unis à ne pas entraver les opérations des Forces gouvernementales syriennes contre les terroristes de Daech, annonce le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

    Les déclarations du ministère russe de la Défense sur les actions de Washington en Syrie n'ont pas besoin de commentaires supplémentaires car la position du Kremlin ne peut être différente de celle du département militaire, a déclaré le porte-parole du Président russe Dmitri Peskov.

    «Il [le point de vue] ne peut pas être différent des propos du ministère de la Défense. Dans ce cas, tout ce qui a été dit n'a pas besoin de commentaires supplémentaires», selon M. Peskov.

    Le porte-parole a répondu ainsi à la question de savoir ce que le Kremlin pensait de la demande du ministère russe de la Défense portant sur le fait que la coalition US «au moins n'empêche pas» l'armée syrienne de combattre les terroristes de Daech dans la région.

    Aujourd'hui, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a annoncé que les troupes syriennes avaient été soumises par deux fois à des tirs de mortier et d'artillerie effectués depuis des territoires où sont déployés des militaires américains et des combattants des Forces démocratiques syriennes. Moscou a à son tour prévenu les États-Unis que, dorénavant, de telles actions ne resteraient pas sans réponse.

    Auparavant, M.Konachenkov, avait demandé à la coalition internationale dirigée par les États-Unis de ne pas faire obstacle aux Forces armées syriennes qui mènent la véritable lutte contre les terroristes.

    «Plus la fin de Daech en Syrie approche, plus cela devient évident de voir qui lutte vraiment contre Daech et qui imite cette lutte depuis trois ans. Par conséquent, si la coalition internationale dirigée par les États-Unis ne veut pas lutter contre le terrorisme en Syrie, elle peut au moins ne pas empêcher ceux qui le font de façon continue et efficace», a dit M. Konachenkov.

    Lire aussi:

    Moscou: la coalition US pourrait «au moins ne pas empêcher» la lutte de Damas contre Daech
    Joug de Daech: l’horizon reste sombre dans l’ouest de l’Irak, selon la Défense russe
    Moins de frappes de la coalition en Irak quand Daech afflue à Deir ez-Zor de l’Irak
    Tags:
    armée, terrorisme, Igor Konachenkov, Dmitri Peskov, États-Unis, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik