Russie
URL courte
14450
S'abonner

Six Fédérations de hockey, dont les canadienne, américaine et finlandaise, appellent à autoriser la participation des Russes aux Jeux Olympiques. Mais la décision revient au CIO.

Selon le site officiel de l’équipe nationale russe de hockey, les fédérations de hockey de six pays ont, par écrit, demandé au président de la Fédération internationale de hockey sur glace, René Fasel, de contribuer à autoriser la participation de l'équipe nationale russe aux Jeux olympiques

René Fasel avait précédemment déclaré que la Fédération international de hockey est contre le principe de punition collective qui touche injustement de nombreux sportifs russes n’ayant aucun rapport avec le dopage.

Il est à noter que les présidents des fédérations de hockey des États-Unis, du Canada, de la Corée du Sud, de la République tchèque, de la Finlande et de la Suisse ont exprimé leur soutien et se sont prononcés pour autoriser la participation de l’équipe russe aux Jeux olympiques.

«La fédération finlandaise de hockey appuie fermement la lutte contre le dopage et se prononce pour la pureté du sport, mais elle est contre cette punition collective sans preuves juridiquement solides», a déclaré son président, Harri Nummela. 

A son tour, le président de la fédération canadienne, Tom Renney, a déclaré qu’il «aimerait bien voir l’équipe nationale russe de hockey aux Jeux olympiques 2018 et attend la décision du Comité international olympique».

La décision concernant la participation des sportifs russes aux Jeux olympiques à Pyeongchang sera prise le 5 décembre par le CIO.

En Russie, un autre appel a été lancé: à l’initiative d’un écolier russe, le hashtag #PasdeRussiePasdeJeux a été créé et est devenu immédiatement viral. 

Lire aussi:

Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Le corps d’un homme mort depuis six ans découvert grâce… à des pigeons
Une pétition demande un placement du Liban sous mandat français pendant dix ans
Macron au Liban: cette «déambulation dans les rues ressemblait plus à une campagne à l’adresse des Français»
Tags:
hockey sur glace, dopage, JO 2018 de Pyeongchang, Comité international olympique (CIO), René Fasel, Pyeongchang, Suisse, Corée du Sud, Canada, Finlande, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook