Sports
URL courte
14353
S'abonner

«Le CIO détruit lui-même les idéaux et les principes du mouvement olympique! (...) Si le CIO ne peut pas et ne veut pas protéger les athlètes, alors nous devons le faire»: l’écolier russe Roman Starkov a lancé un appel au soutien des athlètes russes sous le hashtag #PasdeRussiePasdeJeux, qui a eu un grand retentissement sur la Toile.

Les athlètes russes vivent des temps sombres: hier, la Fédération internationale d'athlétisme a maintenu la suspension de la Russie mettant en question la participation des sportifs russes aux JO à Pyeongchang. Toutefois, cette démarche contre les athlètes russes a fait réagir Roman Starkov, écolier de Saint-Pétersbourg dont le message émouvant a recueilli plus de 80.000 vues, 2.500 «j'aime» et 700 partages.  

Tout a commencé avec un message vidéo de la mère du célèbre skieur russe Maxim Vylegzhanin, banni à vie par le Comité International Olympique de toute compétition olympique. Roman, passionné de ski et rêvant de devenir un athlète professionnel, a écrit conjointement avec son père un message touchant et posté la vidéo de la mère du champion olympique sur sa page VKontakte (le Facebook russe).

«Je fais du ski depuis six ans. Je rêve de lier ma vie au grand sport, de devenir champion olympique. Toute la famille et moi-même regardons constamment les performances de nos skieurs à chaque grande compétition internationale. (…) Je suis vraiment inquiet pour ce qui est arrivé à Maxim Vylegzhanin, Evgeniy Belov, Alexandre Legkov, Aleksey Petukhov, Evgenia Shapovalova et Ioulia Ivanova. Je me demande pourquoi le skieur norvégien Martin Sundby écope seulement de deux mois de disqualification pour un cas prouvé de dopage, alors que nos athlètes sont obligés de quitter la compétition pour toujours, sans aucune preuve? Quelqu'un pense-t-il à ce que ressentent les athlètes bannis de Jeux olympiques pour leur pays? Quelqu'un pense-t-il aux parents de ces athlètes?» s'interroge l'écolier.

Dans son message, Roman révèle qu'il provient d'une famille ordinaire avec cinq enfants qui font tous du sport. Sa mère l'amène régulièrement à l'entraînement et s'inquiète pour lui lors des compétitions.

«C'est difficile pour moi d'imaginer ce que ressentirait mon père ou ma mère s'ils apprenaient que j'avais été accusé de dopage! Pourquoi les gens ne pensent-ils pas qu'il s'agit de personnes vivantes? Pourquoi une telle attitude envers nos athlètes? J'ai toujours rêvé de devenir champion olympique. Je croyais au mouvement olympique! Comment puis-je être sûr de mon avenir si le Comité International Olympique, qui devrait protéger les intérêts des athlètes et traiter tout le monde de la même manière, prend des décisions cruelles ne s'appuyant qu'aux mots de quelqu'un?», a-t-il écrit.

«Le CIO détruit lui-même les idéaux et les principes du mouvement olympique! (…) Si le CIO ne peut pas et ne veut pas protéger les athlètes, alors nous devons le faire. Toute la Russie devrait s'unir et soutenir nos skieurs, leurs parents, tous nos athlètes qui risquent d'être injustement bannis. (…) Aujourd'hui, on en bannit un, demain six, un mois plus tard, tout le pays. Ensuite, cela peut toucher un autre pays. Le sport est en dehors de la politique. Les Jeux olympiques sont pour tous les pays. Chaque pays a le droit d'agir sous son propre drapeau! Vous ne pouvez pas faire de quelqu'un un paria. Dans le sport, tous sont égaux! Je demande à tous les gens, tous les fans de sport, tous les athlètes de rejeter l'injustice- ne soyez pas silencieux! Je crois que nous pouvons nous assurer que nous serons entendus. (…) Que le monde entier connaisse l'injustice», a-t-il déclaré.

Le hashtag «No Russia No Games» lancé par le père et le fils s'est rapidement répandu sur la Toile et de nombreux amoureux du sport ont soutenu l'initiative de l'écolier russe.

Plus tard, le groupe «No Russia No Games» a été créé sur VKontakte pour soutenir les sportifs russes, et il compte déjà près d'un millier d'abonnés.

Lire aussi:

Un garçon de 12 ans laisse son chiot sur le seuil d'un refuge avec une note déchirante - photos
Coronavirus: deux nouveaux cas recensés en France
Un scénario militaire pour «reprendre la Crimée» à la Russie? L’Ukraine a tranché
Ce célèbre Français a perdu près de 5 milliards de dollars en 24h à cause du coronavirus
Tags:
équipe olympique, sport, JO 2018 de Pyeongchang, Comité international olympique (CIO), Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook