Russie
URL courte
Par
7391
S'abonner

Alors que le monde est en proie à de nombreux conflits engendrés par la haine, il est grand temps de se recueillir pour renforcer sa morale et purifier son âme. Le carême que pratiquent les orthodoxes est ce qu'il y a de mieux pour cela.

Cette semaine, les orthodoxes sont entrés dans la période du Grand Carême, qui suit Maslenitsa, la semaine des crêpes, une sorte de Carnaval orthodoxe. Durant les sept semaines avant Pâques, les croyants se doivent de s'abstenir de manger de la viande mais aussi des œufs et des produits laitiers. Il faut de plus renoncer à l'alcool et au tabagisme.

Célébration de Maslenitsa en Russie
© Sputnik . Alexander Kryazhev
Cependant, c'est le côté spirituel du carême qui prédomine. Il s'agit d'un temps de préparation à la commémoration de la Passion et de la Résurrection du Christ, la principale fête religieuse pour les orthodoxes. Les croyants doivent donc en premier lieu purifier leur âme. Cela veut dire combattre leur colère et tout ce qui pourrait faire du mal à l'autrui, maîtriser leurs émotions négatives et leurs désirs, essayer de tout accepter et se priver de beaucoup de choses.

Le Grand Carême est le plus long des longs carêmes orthodoxes (on en compte quatre durant l'année, outre les jeûnes obligatoires les mercredis et les vendredis, lorsqu'on ne mange pas non plus les produits cités ci-dessus). Il est aussi le plus important.

La période de Carême doit être celle du recueillement, de la prière et du détachement des biens matériels en préparation de la fête de Pâques.

Après 70 ans de régime communiste, période durant laquelle la religion était bannie, la Russie a connu, dès la fin des années 1980, un regain d'intérêt pour la vie spirituelle et la vie ecclésiastique. De nos jours, de nombreux Russes se considèrent comme orthodoxes et une grande partie d'entre eux sont des pratiquants. D'anciennes églises ont été restituées aux fidèles, d'autres sont construites.

Le Carême est certes une chose plus compliquée qui réclame un certain effort au croyant. Ceux qui arrivent à le faire ne sont pas trop nombreux mais cette pratique devient de plus en plus populaire. Les restaurants russes en tiennent compte en adaptant leur menu pendant cette période.

Si l'on prend le côté «terre à terre» du jeûne, cité parmi les aspects «utiles» de cette pratique religieuse, il faut dire qu'il est également bon pour la santé. C'est-à-dire que non seulement c'est à votre âme qu'il fait du bien, mais aussi à votre corps.

Le nom «carême» provient de la contraction du mot latin quadragesima, qui signifie «quarantième». La durée de quarante jours commémore à la fois les quarante jours et quarante nuits du jeûne de Moïse avant la remise des Tables de la Loi et les quarante jours de la tentation du Christ dans le désert entre son baptême et le début de sa vie publique, lors desquels il fut tenté par Satan. La pratique du carême remonte au IVe siècle.

Lire aussi:

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 en France chute de plus de moitié en une journée
«Collabos!»: la présidente de l’UNEF huée à Paris lors de l’hommage à Samuel Paty - vidéo
Scènes surréalistes de collégiens condamnant le comportement du professeur décapité devant leur école de Conflans
Attentat de Conflans: les auteurs de 80 messages d'hommage à l'assaillant contrôlés dès lundi
Tags:
jeûne, traditions, religion, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook