Ecoutez Radio Sputnik
    Soldats soviétiques

    Défense russe: l’URSS était au courant des préparatifs de l’agression allemande

    © Sputnik . Oleg Knorring
    Russie
    URL courte
    29332

    Le commandement soviétique était au courant des préparatifs de l’Allemagne pour envahir l’URSS deux ou trois mois avant juin 1941, selon un des documents déclassifiés et publiés par le ministère russe de la Défense ce 22 juin, jour du 77e anniversaire du début de la Grande Guerre patriotique (1941-1945).

    Le jour du 77e anniversaire du début de la Grande Guerre patriotique (1941-1945), le ministère russe de la Défense a rendu publics des documents déclassifiés ayant trait au début de l'agression du Troisième Reich contre l'URSS. Parmi eux, il y a une lettre qui indique que le commandement soviétique était informé que l'Allemagne se préparait à envahir l'URSS.

    Cette lettre a été écrite par le chef adjoint du renseignement de l'état-major du Front nord-est de l'Armée rouge, le lieutenant-général Kuzma Derevianko. Ce document était adressé au chef du groupe de recherche de la direction militaro-historique de l'état-major général de l'URSS, Alexandre Pokrovsky.

    «Le commandement et l'état-major de la région [militaire balte, ndlr] ont disposé d'informations sur des préparatifs intensifs et concrets de l'Allemagne nazie à la guerre contre l'Union soviétique deux ou trois mois avant le début des hostilités», a écrit M.Derevianko.

    Dans cette lettre, il répondait à certaines questions de M.Pokrovsky sur les mesures prises par les troupes soviétiques pour protéger la frontière et sur leurs actions au début de la guerre.

    Selon M.Derevianko, la présence du groupe d'armées Nord de la Wehrmacht, déployé près de la frontière soviétique, n'était pas un secret pour son quartier général.

    «Découvert juste avant les hostilités, le groupe allemand [groupe d'armées Nord, ndlr] a été qualifié de groupe offensif, équipé de chars et d'unités motorisées, par le département de renseignement de l'état-major de la région militaire», a-t-il souligné.

    A partir de la seconde semaine de la guerre, le commandement soviétique a prêté beaucoup d'attention à l'organisation de groupes de renseignement et de diversion à l'arrière de l'armée allemande.

    «Au cours des mois suivants, les informations reçues de nos groupes et unités, qui travaillaient à l'arrière des positions ennemies, ont été toujours plus améliorées et très précieuses. On a obtenu des informations sur la concentration de troupes allemandes dans les zones frontalières, la reconnaissance effectuée par des officiers allemands le long de la frontière, la préparation des positions d'artillerie par les Allemands, l'intensification de la construction d'ouvrages défensifs à long terme dans la zone frontalière et d'abris anti-aériens et anti-gaz dans les villes de la Prusse-Orientale», a ajouté Kuzma Derevianko.

    Lire aussi:

    Les négociateurs militaires ont aussi contribué à la victoire de Stalingrad
    La Fête de la Victoire dégénère en Ukraine: les défenseurs des droits condamnent Kiev
    Il y a 75 ans commençait la bataille de Voronej
    Tags:
    commandement, troupes, documents déclassifiés, armée, guerre, Grande guerre patriotique (1941-1945), Armée rouge, ministère russe de la Défense, Prusse orientale, URSS, Allemagne, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik