Russie
URL courte
6591
S'abonner

Un lanceur Rokot, fabriqué sur la base du missile balistique RS-18 retiré du service, a été tiré vendredi matin depuis le cosmodrome russe de Plessetsk, situé à 200 kilomètres d'Arkhangelsk, dans le Nord russe.

La fusée porteuse Rokot a été lancée depuis le cosmodrome russe de Plessetsk, situé à 200 kilomètres d'Arkhangelsk, dans le Nord russe, emportant un bloc de satellites militaires, a fait savoir vendredi le service de presse du ministère russe de la Défense.

​Le lancement a eu lieu tôt le matin, contrôlé par des moyens de gestion automatisée des vaisseaux spatiaux du groupe orbital russe, selon le communiqué.

​Il s'agit du deuxième lancement de fusée Rokot depuis ce cosmodrome en 2018. Le précédent a eu lieu en avril dernier. Le premier tir de lanceur Rokot a été réalisé le 16 mai 2000. Au total, on en compte 29, qui ont mis en orbite près de 70 différents engins spatiaux.

Le Rokot a été créé sur la base du missile balistique RS-18 retiré du service, dans le cadre d'un programme de reconversion. Le lanceur est fabriqué par le constructeur russe de fusées et de véhicules spatiaux Khrounitchev.

Lire aussi:

Face à la Chine, les «Indiens se méfient» d’un affrontement général
Giuseppe Conte prévoit d’annoncer sa démission ce mardi
L’Institut Pasteur arrête son principal projet de vaccin contre le Covid-19, pas assez efficace
Tags:
Rockot, lanceur, lancement, cosmodrome, espace, Russie, Plessetsk
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook