Ecoutez Radio Sputnik
    Lancement d'une fusée porteuse (image d'illustration)

    Des satellites militaires lancés depuis le Nord russe (images)

    Service de presse du ministère de la Défense
    Russie
    URL courte
    7571

    Un lanceur Rokot, fabriqué sur la base du missile balistique RS-18 retiré du service, a été tiré vendredi matin depuis le cosmodrome russe de Plessetsk, situé à 200 kilomètres d'Arkhangelsk, dans le Nord russe.

    La fusée porteuse Rokot a été lancée depuis le cosmodrome russe de Plessetsk, situé à 200 kilomètres d'Arkhangelsk, dans le Nord russe, emportant un bloc de satellites militaires, a fait savoir vendredi le service de presse du ministère russe de la Défense.

    ​Le lancement a eu lieu tôt le matin, contrôlé par des moyens de gestion automatisée des vaisseaux spatiaux du groupe orbital russe, selon le communiqué.

    ​Il s'agit du deuxième lancement de fusée Rokot depuis ce cosmodrome en 2018. Le précédent a eu lieu en avril dernier. Le premier tir de lanceur Rokot a été réalisé le 16 mai 2000. Au total, on en compte 29, qui ont mis en orbite près de 70 différents engins spatiaux.

    Le Rokot a été créé sur la base du missile balistique RS-18 retiré du service, dans le cadre d'un programme de reconversion. Le lanceur est fabriqué par le constructeur russe de fusées et de véhicules spatiaux Khrounitchev.

    Lire aussi:

    La Défense russe évoque les tirs du missile ultramoderne Sarmat
    La Défense russe montre le lancement de la fusée Soyouz-2.1B (vidéo)
    Face à Elon Musk et SpaceX, Roscosmos annonce la couleur
    Tags:
    Rockot, lanceur, lancement, cosmodrome, espace, Russie, Plessetsk
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik