Ecoutez Radio Sputnik
    Témoins de Jéhovah

    Un Danois, chef d’une branche des Témoins de Jéhovah en Russie, condamné à 6 ans de prison

    © AFP 2019 BERTRAND GUAY
    Russie
    URL courte
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (15)
    264410

    Un témoin de Jéhova* danois, qui habite dans la ville russe d’Orel, a été condamné à six ans de prison pour extrémisme. Il a continué à diriger une branche des Témoins de Jéhovah* à Orel après l’interdiction du mouvement en Russie en 2017.

    Dennis Kristensen, ressortissant danois et chef d'une branche des Témoins de Jéhovah* de la ville russe d'Orel, située à quelque 400 kilomètres de Moscou, a été condamné à la prison pour activité extrémiste, a fait savoir à Sputnik la porte-parole du parquet de la région d'Orel, Tatiana Tsoukanova.

    Résidant en Russie depuis plusieurs années et marié à une Russe, Dennis Kristensen est resté le chef de la branche locale des Témoins de Jéhovah* après que le mouvement, considéré en Russie comme extrémiste, a été interdit en 2017.

    «Le tribunal l'a condamné à six ans d'emprisonnement», a expliqué l'interlocutrice de l'agence.

    En avril 2017, la Cour suprême de Russie avait interdit les Témoins de Jéhovah* pour extrémisme, ordonnant la fermeture de la filiale dans le pays et la dissolution de toutes les associations locales. Le mouvement, qui comptait alors 175.000 adeptes en Russie, était accusé de détruire les familles, de promouvoir la haine et de représenter un danger pour la vie humaine.

    *Organisation extrémiste interdite en Russie

     

     

    Dossier:
    Interdiction des Témoins de Jéhovah en Russie (2017) (15)

    Lire aussi:

    Poutine en France: des chasseurs suisses s'approchent de l'avion transportant une délégation russe - vidéo
    Un Boeing 757 subit de graves dommages lors d'un atterrissage d’urgence aux Açores – vidéo
    Un «souvenir» de vacances illégal pourrait coûter leur liberté à deux Français
    Tags:
    prison, Témoins de Jéhovah, Orel, Danemark, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik