Russie
URL courte
8118
S'abonner

Les locaux moscovites de l’agence Sputnik, qui fait partie du holding multimédia «MIA Rossia Segodnia», ont été brièvement évacués ce 4 juin après une fausse alerte à la bombe. L’édifice a été inspecté par des agents des forces de l’ordre.

Le bâtiment du holding multimédia «MIA Rossia Segodnia» situé à Moscou, qui abrite également les locaux de l’agence Sputnik, est en cours de vérification après un appel informant de la présence d’une bombe dans l’édifice, rapporte le service de presse de l’agence.

«Les vérifications ont commencé après que le groupe de travail du ministère de l'Intérieur du district de Khamovniki a reçu l’information pertinente. Le centre de sécurité spécial de la Garde nationale et le département de la sécurité de l'agence ont inspecté le bâtiment situé sur le boulevard Zubovsky à la recherche d'objets susceptibles de constituer des engins explosifs. Rien n'a été trouvé. Une unité cynophile devrait maintenant se présenter pour un examen plus approfondi», a déclaré le service de presse de l’agence Rossia Segodnia.

Depuis janvier, la Russie a connu une vague de fausses alertes à la bombe visant des bâtiments publics. Les services d'urgence ont dû répondre à des appels téléphoniques et à des courriels sur des engins explosifs dans des écoles, des hôpitaux, des centres commerciaux et des bâtiments administratifs à travers tout le pays.

L'alerte ressemble à celle de septembre 2017, lorsque des bâtiments publics de 75 des 85 régions de Russie avaient été ciblés, ce qui avait entraîné l'évacuation de près de deux millions de personnes et coûté l’équivalent de millions de dollars.

Lire aussi:

Un cortège de mariage tourne au rodéo sauvage dans le Nord - photos
Un charmant petit golden retriever dort dans une gamelle – vidéo
L'Algérie appelle le Maroc à arrêter la construction de sa base militaire à la frontière
Tags:
Moscou, Sputnik, bombe, alerte à la bombe
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook