Russie
URL courte
1583
S'abonner

L’entreprise publique russe Rosatom a publié un document top secret concernant la mise au point à l’époque de l’URSS du premier missile de croisière conçu dans le pays, le P-5 Piatiorka.

En prévision des célébrations du 75e anniversaire de la branche atomique de la Russie en 2020, la société Rosatom a publié un document top secret ayant été à l’origine du développement du premier missile de croisière soviétique, le prédécesseur des Kalibr modernes.

Ce document en date du 17 août 1955 prescrit au ministère des Constructions mécaniques moyennes (c’est ainsi que s’appelait à l’époque le ministère responsable de l’énergie atomique) de développer 40 «avions-projectiles expérimentaux» pour la flotte sous-marine à l’intention du ministère de la Défense, ainsi que de coordonner les travaux en matière de mise au point d’une tête à charge explosive du missile.

Testé en 1957 et mis en service en 1959

Le missile P-5 Piatiorka, testé pour la première fois en novembre 1957, a été mis en service dans l’armée en 1959. Il est le premier missile au monde dont l’aile se déployait en vol. Il était destiné à détruire des cibles industrielles et militaires sur la côte et à l’intérieur du territoire ennemi. Le P-5 pouvait véhiculer le dispositif nucléaire RDS-4 utilisé par les armes soviétiques fabriquées en série.

La poursuite du développement des missiles de croisière navalisés a abouti au développement du système de missile Kalibr qui a fait ses preuves lors de l’opération russe en Syrie.

Lire aussi:

Une nouvelle carte du déconfinement rendue publique lors du discours du Premier ministre
Selon le Pr. Raoult, «le Lancet demande des comptes aux auteurs» de l’étude publiée
Jean-Jacques Bourdin flashé à 186 km/h à plus de 100 km de son domicile, son permis de conduire confisqué
Tags:
missiles de croisière, Rosatom, URSS
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook