Russie
URL courte
12729
S'abonner

Après la décision de l’AMA d’exclure la Russie des compétitions sportives internationales, Sputnik a recueilli plusieurs réactions de personnalités du monde sportif russe. Les boxeurs refusent de participer aux Jeux olympiques sans représenter leur pays.

Le comité exécutif de l’Agence mondiale antidopage (AMA) a décidé ce lundi 9 décembre de confirmer les sanctions contre la Russie, à savoir l’exclusion du pays de toute compétition sportive internationale pendant quatre ans. L’Agence russe antidopage (RUSADA) n’a pas satisfait les exigences du comité qui estime que les informations présentées par Moscou n’étaient ni «complètes» ni «totalement authentiques».

La Russie fera appel

La directrice adjointe de la RUSADA, Margarita Pakhnotskaïa, a confirmé à Sputnik que la Russie ferait appel. «Nous allons réunir un comité d’observation le 19 décembre et examinerons la situation telle qu’elle est», a-t-elle indiqué à notre micro. Elle précise que l’appel pourrait être fait non seulement par la RUSADA, mais aussi par les Comités olympique et paralympique russes et les Fédérations internationales.

Une décision «illégale»

D’après le chef de la Commission de l’Association des juristes russes pour le droit du sport, Sergueï Alekseïev, il n’y avait aucune raison de révoquer le statut de la RUSADA qui a parfaitement respecté le code de l’organisation. Il souligne dans un entretien à Sputnik que du côté de l’AMA, les analyses des données fournies par la Russie n’ont pas été effectuées dans le respect des procédures juridiques internationales. Il met ainsi en doute l’objectivité des résultats. Il juge leur décision «illégale et déraisonnable» et exige un examen objectif devant le tribunal de l’arbitrage sportif international à Lausanne.

Des athlètes russes sans drapeau et sans hymne

Le comité de l’AMA a décidé que les athlètes russes propres pourront participer aux Jeux olympiques de Tokyo, mais avec un drapeau neutre et sans hymne. «Tout le pays est sous le choc», lance au micro de Sputnik l’entraîneuse de patinage artistique Tatiana Tarasova. La coach russe estime que seuls ceux qui ont pris des produits dopants devraient être punis.

«Je suis sûre que nous verrons nos athlètes sur le podium, mais ils seront sans drapeau», a-t-elle déploré.

Pour les boxeurs russes, il n’est pas question de se rendre à Tokyo sans représenter leur pays. «Nos athlètes disent qu’ils n’iront pas aux Jeux olympiques» si l’hymne russe n’est pas joué et si le drapeau russe n’est pas hissé, a indiqué à Sputnik le secrétaire général de la Fédération de boxe de Russie, Umar Kremlyov. Il précise cependant que si certains veulent y aller, il les soutiendra. «La décision de l’AMA est stupide et incompréhensible», a-t-il ajouté, affirmant que la punition devrait être infligée aux seuls coupables, et pas à tous les sports et à tout le pays.

Lire aussi:

Une aide-soignante égorgée à son domicile à l’arme blanche, son compagnon recherché
Un confinement préventif avant Noël est-il envisagé? Olivier Véran répond
Tensions dans le Haut-Karabagh: Erevan fait part de ses préoccupations à Emmanuel Macron
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Tags:
Agence antidopage russe (RUSADA), Agence mondiale antidopage (AMA), lutte antidopage, dopage, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook