Russie
URL courte
201244
S'abonner

La Tchétchénie n’a rien à voir avec le meurtre à Berlin du terroriste Zelimkhan Khangochvili et ceux qui pensent autrement doivent le prouver, et pas par des paroles, estime le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov pour lequel «ça fait un terroriste de moins».

Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov a démenti les accusations contre la Russie concernant le meurtre à Berlin du terroriste géorgien Zelimkhan «Torniké» Khangochvili.

«Ils l’ont tué eux-mêmes lorsqu’il est devenu inutile. Ce sont leurs problèmes intérieurs, cela ne nous regarde pas. Il ne vit pas chez nous depuis longtemps. À ce qu’il paraît, il est citoyen de Géorgie, il n’est pas notre citoyen. C’est un terroriste, un criminel… Si nous sommes impliqués, qu’ils le prouvent. Non pas avec des paroles, mais preuves à l’appui», a-t-il déclaré aux journalistes.

M.Kadyrov a ajouté que l’homme tué avait été impliqué dans de nombreux attentats terroristes.

«S’il a été tué, ça fait un terroriste de moins», a-t-il lancé.

Qui est la personne tuée?

Le Géorgien Tornike K., connu également sous le nom de Zelimkhan Khangochvili, a été tué de trois balles à Berlin le 23 août 2019.

Selon Vladimir Poutine, l’extradition de Zelimkhan Khangochvili avait été plusieurs fois discutée avec l’Allemagne «au niveau des services secrets», mais face au refus de la partie allemande, les organes compétents russes avaient jugé insensé d’adresser à Berlin une demande d’extradition officielle.

Vladimir Poutine a également affirmé que l’individu en question avait «participé de manière active à des activités séparatistes» et était recherché par les services russes, notamment pour avoir «organisé des explosions dans le métro de Moscou».

Lire aussi:

En continu. Le bilan de l'explosion à Beyrouth s'alourdit à 78 morts et près de 4.000 blessés
Deux explosions retentissent à Beyrouth, des morts et des blessés - vidéos
Trump désigne «la plus grande erreur» de l’Histoire des États-Unis
Tags:
Ramzan Kadyrov, Berlin, Tchétchénie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook