Russie
URL courte
3282
S'abonner

Les Présidents russe et algérien se sont prononcés en faveur d'un dialogue interlibyen dans l'intérêt d'un règlement pacifique de la crise dans le pays. Au cours de leur conversation téléphonique, les deux chefs d'État ont également abordé la situation sur le marché du pétrole et la lutte contre le Covid-19.

Lundi 13 juillet, Vladimir Poutine et Abdelmadjid Tebboune ont tenu un entretien téléphonique pendant lequel ils ont donné leur aval à la poursuite d'un dialogue interlibyen afin de trouver une issue pacifique à la crise dans le pays.

«Il y a eu un échange d'opinions sur les problèmes libyens. Les deux dirigeants se sont prononcés en faveur d'un cessez-le-feu et de la reprise du dialogue interlibyen conformément aux décisions de la conférence sur la Libye tenue à Berlin en janvier dernier, les décisions qui avaient été fixées par la résolution 2510 du Conseil de sécurité de l'Onu», a annoncé le service de presse du Kremlin.

«L'accent a été mis sur la nécessité de consolider les efforts internationaux visant à un règlement politique et diplomatique de la crise en Libye», a ajouté le Kremlin.

L'accord OPEP+ et la lutte contre la pandémie également au menu

L'entretien des deux dirigeants a également porté sur la réalisation de l'accord OPEP+ et la lutte contre le coronavirus

«La disposition réciproque à renforcer le partenariat stratégique russo-algérien dans différents domaines a été confirmée. Notamment dans la coordination sur le marché mondial du pétrole dans le contexte de la réalisation de l'accord OPEP+, ainsi que dans la coopération dans la lutte contre la pandémie», indique le communiqué.

En conclusion, le Président algérien a félicité Vladimir Poutine et le peuple russe à l'occasion du vote sur les amendements à la Constitution du pays.

Lire aussi:

Erdogan appelle Macron à subir un «examen de santé mentale» vu son avis sur les musulmans de France
Il traite ses copains de «fils de porcs» dans le 93, sa mère refuse de s'excuser auprès de l'enseignant et l'insulte
«On va te décapiter la tête»: le maire du VIIIe à Lyon menacé - photos
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook