Russie
URL courte
7449
S'abonner

Le powerlifter russe Alexandre Sedykh s'est cassé les genoux en effectuant une flexion sur jambes, ou «squat», avec un haltère de 400 kilos lors des championnats d'Europe de la World Raw Powerlifting Federation (WRPF). Le sportif devra rapprendre à marcher après deux mois d'immobilité.

Une vidéo publiée sur YouTube montre un sportif russe se casser les genoux pendant une compétition de powerlifting en Russie.

Il s’est blessé pendant les championnats d'Europe de la World Raw Powerlifting Federation (WRPF), dans la région de Moscou.

Tentant d'effectuer une flexion sur jambes, «squat» en anglais, avec un haltère de 400 kilos, le sportif s'est cassé les genoux et a failli être écrasé par l'haltère.

Immobilisé pour deux mois

Dans une interview à Universe of power, l'athlète qui a été transporté à l'hôpital et opéré, confie essaye de tenir le coup, malgré les douleurs.

«Rester couché pendant deux mois sans pouvoir remuer les jambes. Puis apprendre à nouveau à marcher et se rétablir», raconte-t-il.

Alexandre Sedykh est champion d'Europe de l’International Powerlifting League et de la WRPF.

Lire aussi:

La France se dit «vivement préoccupée» par les affrontements dans le Haut-Karabagh et appelle à cesser les hostilités
En continu: le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan s’intensifie dans le Haut-Karabagh
Des chercheurs désignent la plus grande «ruse» du coronavirus
Moscou réagit aux tensions dans le Haut-Karabagh
Tags:
blessure, haltérophilie, powerlifting
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook