Russie
URL courte
Par
Créatures marines (108)
4570
S'abonner

Baptisé «le vilain petit canard», une rarissime otarie albinos a été observée par un biologiste russe sur une île en mer d'Okhotsk, en Russie. Si sa colonie le rejette, ce qui est presque toujours le cas, le mammifère pourrait mourir.

Marqué d’une fourrure rousse, une otarie albinos extrêmement rare est née sur l'île de Tyuleniy en mer d'Okhotsk, en Russie. C’est le biologiste russe Vladimir Bourkanov, président du Conseil des mammifères marins, qui l’a repérée début septembre.

M.Bourkanov a publié une vidéo de l’otarie sur Instagram.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Vladimir Burkanov (@bigdaddivladi)

«Le vilain petit canard. Parfois, des otaries donnent naissance à des albinos», écrit le spécialiste.

Une pour 100.000

Selon le magazine Géo, la probabilité qu’une otarie naisse avec cette caractéristique est «d’une pour 100.000». Cette différence peut entraîner son rejet de la part de la colonie et l’otarie, plus vulnérable à cause de l’albinisme, peut mourir.

Посмотреть эту публикацию в Instagram

Публикация от Vladimir Burkanov (@bigdaddivladi)

Une histoire de survie

Mais il y a des exceptions. Comme le raconte le biologiste dans une deuxième publication, une autre otarie albinos a été aperçue en 2017 par un collègue sur l'île Béring, à l’est de Tyuleniy.

Cet été, le mammifère a été retrouvé sain et sauf au même endroit et peut donc représenter «le premier cas documenté de survie d'une otarie à fourrure du Nord d'une couleur anormale à l'âge adulte», souligne-t-il.

Dossier:
Créatures marines (108)

Lire aussi:

Un prêtre orthodoxe grièvement blessé par balles devant une église à Lyon - vidéos
Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Boris Johnson annonce le reconfinement de l'Angleterre
Tags:
mammifère, albinos, mer d'Okhotsk, otarie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook