Russie
URL courte
Par
Attaque terroriste à Vienne (17)
22824
S'abonner

Vladimir Poutine a présenté ses condoléances à son homologue autrichien Alexander Van der Bellen et au chancelier Sebastian Kurz suite aux fusillades de Vienne, les qualifiant de crime violent et immonde, rapporte le service de presse du Kremlin.

Vladimir Poutine a adressé un message de condoléances au Président et au chancelier autrichiens suite à l'attaque de Vienne.

«Le chef d'État russe a fermement condamné ce crime violent et immonde qui a une nouvelle fois confirmé la nature inhumaine du terrorisme. Il a exprimé sa conviction que les éléments terroristes ne parviendront à intimider personne, ni à semer la discorde et l'animosité entre les représentants de croyances différentes», indique le message.

Le Président russe a exprimé la volonté de la Russie d'élargir la coopération avec l'Autriche et d'autres pays dans la lutte contre le terrorisme.

«Vladimir Poutine a confirmé que la Russie était disposée à accroître la coopération avec l'Autriche et d'autres membres de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes», a détaillé le service de presse du Kremlin.

Fusillades à Vienne

Des tireurs ont attaqué six endroits de Vienne, à commencer par la principale synagogue. Les témoins évoquent «plusieurs hommes» tirant sur la foule à l’aide d’armes automatiques. La plupart des civils se sont réfugiés dans des bars, tandis qu’ils vivaient leur dernière soirée avant la mise en place du couvre-feu en raison de l’épidémie de Covid-19.

Jusqu’à maintenant, la capitale autrichienne avait été épargnée par les attaques terroristes, lesquelles ont davantage visé Paris, Londres, Berlin et Bruxelles au cours de ces dernières années. De nombreux Présidents et Premiers ministres du monde entier, d’Emmanuel Macron à Donald Trump en passant par Narendra Modi, ont condamné cette attaque et exprimé leur soutien à la population autrichienne.

Dossier:
Attaque terroriste à Vienne (17)

Lire aussi:

L'armée américaine se préparerait à frapper l'Iran, selon un spécialiste israélien
Trump va-t-il bombarder l’Iran pour éviter un nouvel accord nucléaire avec Biden?
Le ministre marocain de la Santé explique que l’hydroxychloroquine est la cible de l’industrie pharmaceutique - exclusif
Tags:
Alexander Van der Bellen, Sebastian Kurz, Vladimir Poutine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook