Russie
URL courte
Par
29556
S'abonner

En été 1941, le Royaume-Uni ne s’est pas empressé, délibérément, d’accorder une assistance militaire à l’Union soviétique après son entrée dans la guerre contre l’Allemagne nazie, selon les documents d’archives déclassifiés du Service du renseignement extérieur russe.

Des documents d’archives publiés dans le recueil intitulé «Service du renseignement extérieur russe. 100 ans. Documents et témoignages» révèlent qu’à l’été 1941, alors que l’Allemagne nazie avait envahi l’Union soviétique, le Royaume-Uni a délibérément traîné en longueur concernant l’octroi d’aide militaire et d’informations techniques.

Parmi les documents déclassifiés figure un télégramme chiffré envoyé de Londres à Moscou le 2 juillet 1941par le chef du renseignement soviétique au Royaume-Uni, Anatoli Gorski, nom de code Vadim.

Le télégramme portait sur les recommandations que les dirigeants britanniques se proposaient de donner au chef de la mission militaire en Union soviétique, Frank Noel Mason-Macfarlane.

«Suite à la discussion du rapport de la mission de Moscou il a été décidé que le général Macfarlane devait être informé sur l’état des choses actuel eu égard à la satisfaction des exigences russes relatives à l’approvisionnement militaire et à la ligne à laquelle il doit se tenir dans ses réponses aux Russes», a communiqué Anatoli Gorski.

Ne communiquer que des informations générales

«Conformément à ces recommandations, le général Macfarlane devait tergiverser, avançant que l’accès de la Russie via Arkhangelsk serait bloqué par les Allemands. En ce qui concerne les données techniques, il ne devait transmettre que des informations que les Allemands possédaient déjà, par exemple celles sur les bombes incendiaires. Seules des informations générales pouvaient être livrées sur les équipements radio secrets des chasseurs de nuit», a-t-il ajouté.

Un ouvrage basé sur plusieurs archives

Le recueil «Service du renseignement extérieur russe. 100 ans. Documents et témoignages» retrace pour la première fois, documents d’archives à l’appui, les grandes étapes de l’histoire du renseignement extérieur depuis sa création le 20 décembre 1920 jusqu’à nos jours. La plupart des documents sont publiés en exclusivité.

Les documents déclassifiés proviennent des archives dudit Service ainsi que du Service fédéral de sécurité, de la Présidence russe et entre autres des archives fédérales d’histoire sociopolitique.

Lire aussi:

«Incroyable» scène de tirs «dans tous les sens» au sein d’une cité de Carpentras
Une mosquée du Val-d’Oise fermée pour radicalisme, le maire «dénonce l’incompétence du gouvernement»
Une femme soupçonnée d'avoir voulu vendre aux Russes l'ordinateur de Nancy Pelosi
Tags:
Service de renseignement extérieur de Russie (SVR), Seconde Guerre mondiale, URSS, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook