Russie
URL courte
Par
3124
S'abonner

Twitter a supprimé le compte d'une femme décédée dans l'incendie d’Ekaterinbourg et qui avait appelé au secours via le réseau social. En essayant d'ouvrir la page, un message indique que «ce compte n'existe pas».

Le compte Twitter d'une femme décédée ce mardi 12 janvier dans l'incendie d’Ekaterinbourg après avoir lancé plusieurs appels au secours via le réseau social a été supprimé. «Ce compte n'existe pas» indique un message en réponse aux tentatives pour y accéder, rapporte la radio Écho de Moscou.

Le premier message de cette femme de 38 ans avait été publié quelques minutes après le début de l'incendie. Elle y écrivait qu'elle se trouvait avec sa fille dans un appartement et qu'elle ne pouvait pas descendre.

«Nous mourons ici au neuvième étage. L'appartement d'en bas brûle, nous étouffons. Appelez les pompiers», avait-elle supplié.

Elle ne pouvait même pas partir par les escaliers car la porte d'entrée était bloquée par quelqu'un qui «est tombé et est mort». Sur deux photos qu'elle avait publiées la fumée envahissait la pièce.

La femme et sa fille sont décédées.

Huit morts, dont une fillette de sept ans

Selon le parquet, l'incendie a fait huit morts, dont une fillette de sept ans.

Selon les premiers éléments, l'incendie aurait pu éclater suite à l'utilisation de bougies car, selon une version, l'électricité avait été coupée dans un appartement en raison d'une grosse dette.

Lire aussi:

La Chine met-elle sur pied une invincible armada? - vidéo
Manif pro-Palestine interdite: le conflit israélo-palestinien s’invite aux présidentielles françaises de 2022
«Un dernier soubresaut»? Au Québec, une vaste réforme pour assurer la survie du français
Tags:
incendie, Twitter, Ekaterinbourg
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook