Russie
URL courte
Par
9461
S'abonner

Après une première phase réussie, la Russie débute les tests de son vaccin «allégé» anti-Covid Spoutnik Light au niveau international. Au moins 3.000 Russes et 3.000 citoyens des Émirats arabes unis seront vaccinés.

Les essais cliniques internationaux du vaccin anti-Covid Spoutnik Light, composé d’une seule dose, ont débuté à Moscou ce jeudi 18 février, a déclaré le maire de la capitale russe.

«Aujourd’hui, nous lançons les essais cliniques internationaux du vaccin Spoutnik Light. Mis au point par le centre Gamaleïa, il a pour objectif d’éliminer le principal inconvénient du Spoutnik V, à savoir la présence de deux composants qui sont administrés en l’espace de plusieurs semaines», fait savoir Sergueï Sobianine.

«Il faudra se rendre à l’hôpital une seule fois pour se faire vacciner. L’immunité commencera à se former une semaine plus tard et atteindra son maximum quatre semaines après la vaccination», poursuit-il.

Selon le maire de Moscou, environ 6.000 personnes participeront aux essais de ce variant du vaccin, notamment 3.000 Russes et 3.000 citoyens des Émirats arabes unis. Les personnes immunisées seront soumises à un suivi médical pendant six mois.

Concernant les résultats de la première phase des essais du Spoutnik Light, M.Sobianine a précisé que toutes les personnes vaccinées avaient développé une immunité contre le Covid-19: «Le corps tolère le médicament comme un vaccin ordinaire».

Solution temporaire

Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) avait précédemment annoncé qu’il finançait les études cliniques du Spoutnik Light. La molécule pourrait être une solution temporaire efficace pour de nombreux pays se trouvant au pic de la courbe des infections, a indiqué le fonds.

Le niveau de protection de Spoutnik Light peut atteindre 85%, selon le directeur du RFPI, Kirill Dmitriev. L’immunité devrait durer trois ou quatre mois chez les personnes vaccinées, a pour sa part précisé Alexandre Guinzbourg, directeur du centre d’immunologie et de microbiologie Gamaleïa.

Lire aussi:

«Je ne suis pas un tueur»: le Premier ministre slovaque refuse le renvoi du vaccin russe Spoutnik V
Risque de guerre civile: «La situation est bien plus grave que ce que les gens imaginent», selon Me de Montbrial
Sans commentaire: Moscou ne se prononce pas sur une supposée expulsion mutuelle de diplomates avec Paris
Nouvelle nuit de violences urbaines en banlieue lyonnaise, plus d’une dizaine de voitures incendiées – images
Tags:
vaccin, Émirats Arabes Unis, Covid-19, Moscou, Spoutnik V
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook