Russie
URL courte
Par
7221
S'abonner

À la suite de l’annonce du début des essais cliniques internationaux de son vaccin anti-Covid Spoutnik Light, Moscou a procédé ce 27 février à la vaccination des premiers volontaires. Selon l’adjointe au maire, ceci offrira plus de possibilités à la population.

Moscou a lancé ce samedi 27 février la vaccination de volontaires avec le vaccin anti-Covid Spoutnik Light, lequel consiste en une seule dose au lieu de deux, a informé Anastassia Rakova, adjointe au maire de la capitale pour le développement social.

«Aujourd'hui, les premiers participants à l'étude du vaccin anti-Covid Spoutnik Light ont été vaccinés. Au fur et à mesure que les volontaires seront examinés, les quantités de vaccination augmenteront. Les demandes sont déposées par de nombreuses personnes, 490 personnes ont subi un examen médical en deux jours», a-t-elle indiqué.

Elle a ajouté que ce vaccin serait utilisé chez les jeunes de 18 à 30 ans, lesquels développent une bonne réponse immunitaire et produisent suffisamment d'anticorps dès la première injection. Selon elle, le Spoutnik Light en combinaison avec le Spoutnik V offrira plus de possibilités à la population.

Les essais internationaux entamés

Le 18 février, le maire de Moscou Sergueï Sobianine a déclaré que la Russie débutait les essais cliniques de son vaccin «allégé» anti-Covid Spoutnik Light au niveau international.

Selon lui, environ 6.000 personnes y participeront, 3.000 Russes et 3.000 citoyens des Émirats arabes unis. Les personnes immunisées seront soumises à un suivi médical pendant six mois.

Solution temporaire

Le Fonds russe d’investissements directs (RFPI) avait précédemment annoncé qu’il finançait les études cliniques du Spoutnik Light. La molécule pourrait être une solution temporaire efficace pour de nombreux pays se trouvant au pic de la courbe des infections, a-t-il indiqué.

Le niveau de protection du Spoutnik Light peut atteindre 85%, selon le directeur du RFPI, Kirill Dmitriev. L’immunité devrait durer trois ou quatre mois chez les personnes vaccinées, a pour sa part précisé Alexandre Guinzbourg, directeur du centre d’immunologie et de microbiologie Gamaleïa.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
vaccination, Spoutnik V, vaccin
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook