Russie
URL courte
Par
2431
S'abonner

Depuis 2017, Twitter n’a pas supprimé 2.862 tweets contenant des informations interdites et a ainsi «contrevenu de façon répétée» à la législation russe, selon les autorités. Il s’agit de messages incitant au suicide, portant sur la fabrication de stupéfiants ou encore d’images pédopornographiques.

Dans un communiqué publié ce lundi 1er mars, le service fédéral russe chargé de la supervision des médias a accusé Twitter d’infractions répétées à la législation.

«Depuis 2017, le réseau social Twitter n’a pas supprimé 2.862 tweets contenant des informations interdites», indique le document.

Les autorités citent notamment des contenus portant sur les façons de se donner la mort et l’incitation au suicide, des images pédopornographiques ainsi que des instructions expliquant comment fabriquer et consommer des stupéfiants.

Plus de 28.000 requêtes

Au total, plus de 28.000 requêtes réclamant de supprimer tel ou tel contenu interdit ont été adressées à l’administration du réseau social.

Le communiqué rappelle qu’en vertu de la législation les personnes morales qui commettent de telles infractions s’exposent à une amende allant de 800.000 à huit millions de roubles (de 8.900 et à 89.000 euros). 

En cas de récidive, le montant est porté à 20% des recettes annuelles de la société.

Lire aussi:

Tous vaccinés contre tous confinés: «il existe une troisième alternative»
La Russie annonce répondre à un déploiement massif de troupes de l'Otan à sa frontière
«Toutes les personnes qui vont aller se faire vacciner sont des cobayes», lance une députée française
Tags:
Twitter, Inc, Roskomnadzor, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook