Russie
URL courte
Par
221074
S'abonner

En réaction aux déclarations d’Antony Blinken qui a qualifié la Russie et la Chine de «défis», la porte-parole de la diplomatie russe a estimé dans une interview à la radio Govorit Moskva que les États-Unis considèrent comme adversaire tout pays qui est «en concurrence avec eux dans n'importe quel domaine».

Pour Washington, quiconque est en concurrence avec les États-Unis représente un «défi», a déclaré à la radio Govorit Moskva la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova suite aux déclarations du secrétaire d'État américain Antony Blinken sur les adversaires du pays.

«Ils [Les États-Unis, ndlr] considéreront comme adversaires tous ceux qui seront en concurrence avec eux dans n'importe quel domaine», assure-t-elle, accusant les États-Unis de ne pas être capables de mener une concurrence «selon les principes généralement acceptés».

«L’endiguement de la Russie, c’est le même objectif, la même tâche, consistant à ne pas donner à notre pays la possibilité de rivaliser sur un pied d’égalité, de les devancer sur un pied d’égalité, toujours sur une base juridique internationale, sur une base légale», estime Mme Zakharova.

La Chine

Une tendance que la porte-parole note également envers «la Chine qui est depuis longtemps en avance sur les États-Unis sur un certain nombre d'indicateurs économiques, qui a offert au monde beaucoup de nouvelles technologies, dont la 5G, poursuivant son exploration réussie de l'espace».

«Ils ont donc sonné l'alarme et commencé à chercher comment contenir la Chine», ajoute Maria Zakharova.

Le discours de Blinken

Lors d’une allocution décrivant les priorités en politique étrangère de l’administration Biden, Antony Blinken a qualifié mercredi 3 mars les relations américano-chinoises de «plus grand défi géopolitique du XXIe siècle» pour les États-Unis, et la Russie de «sérieux défi».

Selon lui, la Chine est «le seul pays doté d’une puissance économique, diplomatique, militaire et technologique capable de sérieusement remettre en question le système international, stable et ouvert, ainsi que toutes les règles, valeurs et relations qui font que le monde fonctionne comme nous le souhaitons».

«Renforcer notre démocratie est un impératif de politique étrangère. Sinon, nous faisons le jeu d'adversaires et de concurrents, comme la Russie et la Chine, qui saisissent chaque occasion pour semer le doute sur la force de notre démocratie», a exposé Antony Blinken.

Lire aussi:

Repas clandestins: deux personnalités dévoilent publiquement leur expérience
Il donne des coups de pied à une voiture de police de Sevran, son interpellation dégénère – vidéo
«Affaire Rafale»: le scandale de trop pour le Parquet national financier?
Tags:
Antony Blinken, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook