Russie
URL courte
Par
4401
S'abonner

Retrouver quelqu’un sous des décombres ou dans la forêt, découvrir des explosifs sous un train ou traverser une rivière suspendu à un câble, telle est la liste, encore incomplète, des tâches confiées aux chiens de secours du ministère russe des Situations d'urgence.

Une démonstration peu ordinaire a été organisée en Russie sur le site de sauvetage du centre de secours de Noguinsk, dans la région de Moscou, à l’occasion du 25e anniversaire du service cynophile du ministère, fêté le 20 juin. Plusieurs journalistes y ont été invités, dont notre correspondant.

Aires d’exercice

Les experts du service cynophile du centre de Noguinsk ont commencé par présenter leurs chiens en train d’effectuer des exercices d'obéissance. Après chaque tâche accomplie ou obstacle surmonté, les animaux ont reçu une friandise.

Chiens de secours du ministère russe des Situations d'urgence
© Sputnik . Kirill Kalinnikov
Chiens de secours du ministère russe des Situations d'urgence

Les journalistes ont notamment rencontré des jeunes filles avec leurs chiens: le berger allemand Lucard, le berger allemand noir Carter et le golden retriever Linsey. Toutefois, les experts du centre possèdent tous plusieurs chiens qu’ils choisissent eux-mêmes et dont ils s’occupent entièrement.

Le deuxième volet de cette rencontre s’est déroulé dans le polygone du centre, le plus grand d’Europe. Il recrée les différentes conditions nécessaires aux experts pour apprendre au chien à agir dans une situation d’urgence.

Il y a sur le terrain un avion après un «atterrissage d'urgence», un train de banlieue après «une collision» avec un convoi de marchandises, un fragment de métro et un hélicoptère solidement fixé à une grue.

Un survivant sous les décombres

Le polygone dispose également d’une imitation d'un effondrement de bâtiments: des dalles de béton empilées les unes sur les autres. Carter devait y retrouver un homme sous les décombres.

Chien de secours du ministère russe des Situations d'urgence
© Sputnik . Kirill Kalinnikov
Chien de secours du ministère russe des Situations d'urgence

Au début, le chien a suivi différentes directions, les experts expliquent qu’il doit «démêler les odeurs», c'est-à-dire trouver la «bonne» et préciser d'où elle vient. Le chien a rapidement découvert l’homme et a commencé à aboyer, après quoi il a reçu une friandise pour l’encourager.

Des explosifs sous le train

L'exercice suivant consistait à trouver des explosifs sous un train. Il est basé sur l’imitation d'un engin explosif qui comprend des composants de véritables substances afin que le chien apprenne à réagir à l'odeur.
C’était au tour de Linsey de montrer son savoir-faire. Le canidé a rapidement trouvé le simulateur et a immédiatement donné le signal. Sa maîtresse est tout de suite venue le chercher pour l’emmener à distance afin de garantir sa sécurité.

Service cynologique du ministère russe des Situations d'urgence
© Sputnik . Kirill Kalinnikov
Service cynologique du ministère russe des Situations d'urgence

Dans la vraie vie, le spécialiste canin doit préciser aux démineurs l’endroit où les explosifs ont été placés afin qu’ils puissent, eux ou des robots, désamorcer l’engin.

Traversée

L'exercice suivant a été exécuté par Lucard. Le chien s’est vu enfiler un costume spécial fixé à un câble tendu au-dessus d’un plan d’eau. Cet exercice demande une formation prolongée, car le chien reste suspendu dans les airs, tout d’abord pour un bref laps de temps et pas très haut.

Chiens de secours du ministère russe des Situations d'urgence
© Sputnik . Kirill Kalinnikov
Chiens de secours du ministère russe des Situations d'urgence

S’il s’habitue, l’altitude et le temps augmentent. Sinon, personne ne va obliger l’animal à continuer. Chaque expert comprend que tous les chiens ont des caractères différents et aucun ne peut savoir tout faire à la fois.

Perdu dans la forêt

Le dernier exercice –sans doute le moins époustouflant mais non moins important– était de retrouver quelqu’un perdu dans les bois. L’herbe et les broussailles dans ce coin du polygone sont fournies et le chien est pratiquement invisible: seul le tintement d’une cloche révèle son emplacement.

Les chiens sont très efficaces dans ce genre d’opérations, étant donné qu’ils se guident à leur odorat. Et là où un humain passera à côté, le canidé dénichera le pauvre ère qui se sera perdu dans la forêt.

Lire aussi:

La France constate une forte baisse du nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19
Troisième dose de vaccin: «Cela fait partie du plan de développement économique et actionnarial des labos»
Darmanin proscrira les mains courantes pour lutter contre les violences conjugales: «Inutile mais, en plus, dangereux»
La politique vaccinale en France «fait assez sourire en Belgique», selon un épidémiologiste
Tags:
Russie, chiens, entrainement
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook