Russie
URL courte
Par
2502
S'abonner

Moscou a déclaré un consul d'Estonie persona non grata au lendemain de son interpellation par les agents du FSB à Saint-Pétersbourg alors qu'il était en train de recevoir des documents secrets des mains d'un citoyen russe.

Un employé du consulat général d'Estonie à Saint-Pétersbourg, Mart Lätte, a été déclaré persona non grata et devra quitter le territoire russe sous 48 heures, a annoncé ce mercredi 7 juillet la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova.

«Le 7 juillet, la chargée d'affaires de l'ambassade d'Estonie en Russie, Ulla Uibo, a été convoquée au ministère russe des Affaires étrangères. La Russie a vivement protesté contre la collecte de renseignements par le consul du consulat général d'Estonie à Saint-Pétersbourg, Mart Lätte, une activité incompatible avec le statut diplomatique. Cet employé a été déclaré persona non grata et doit quitter le territoire russe sous 48 heures», a indiqué Mme Zakharova.

«Des preuves irréfutables»

Selon Mme Zakharova, les autorités russes disposent de preuves irréfutables des activités illégales que le consul a menées à Saint-Pétersbourg et appellent l'Estonie à ne pas présenter la situation relative au consul «sous un faux jour».

«Nous considérons la position de Tallinn comme extrêmement cynique, car il existe des preuves irréfutables des activités illégales de ce "diplomate" estonien, qui, comme vous le savez, a été pris en flagrant délit», a ajouté la porte-parole.

Le 6 juillet, les agents du Service fédéral de sécurité (FSB) russe avaient interpellé M.Lätte alors qu'il recevait des documents classés secrets des mains d'un citoyen russe. Le diplomate a été retenu pendant une heure et demie.

Tallinn a qualifié cette interpellation d'«illégale et provocatrice» et les accusations portées contre son consul d'«infondées». Selon Eva-Maria Liimets, ministre estonienne des Affaires étrangères, M.Lätte accomplissait «le travail quotidien de diplomate» qui consiste notamment à «rechercher des contacts dans le pays d'accueil».

Les diplomates jouissent de l'immunité dans le pays où ils travaillent. Mais conformément à la Convention de Vienne, l'État d'accueil peut déclarer à tout moment un diplomate étranger persona non grata en cas de violation de lois ou d'actions hostiles.

En avril, la Russie a expulsé des employés des ambassades d'Estonie, de Lettonie, de Lituanie et de Slovaquie en réaction à à l'expulsion de diplomates russes de Tallinn, Riga, Vilnius et Bratislava.

Tags:
Russie, Estonie, diplomates, persona non grata
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook