Santé
URL courte
7364
S'abonner

Après la publication d’une étude par des scientifiques américains, un nutritionniste russe confirme les conclusions de ses collègues selon lesquelles les noix aident à lutter contre l’obésité. Toutefois, il souligne qu’il ne faut pas dépasser la dose journalière conseillée.

Les noix aident à lutter contre l'obésité, a déclaré Victor Tutelian, directeur scientifique du Centre fédéral russe de nutrition, biotechnologie et sécurité alimentaire en commentant les résultats d'une étude de scientifiques américains sur la capacité de cet aliment de brûler les graisses. Les chercheurs ont publié les résultats de leur étude dans MedicalXpress.

Pour un effet positif, il suffit de consommer 14 grammes de noix par jour concluent les chercheurs. Parmi ceux qui en ont mangé régulièrement cette quantité, le risque de prendre plus de cinq kilos et d’être touché par l’obésité a diminué de 23% par rapport à ceux qui ne l'ont pas fait.

L’étude a porté sur environ 300.000 personnes, observées depuis plus de 20 ans. Les participants ont fourni des informations sur leur poids, leur régime alimentaire, leur niveau de consommation d'alcool et leur activité physique.

D’après le scientifique russe Victor Tutelian, les fruits à coques tels que les noisettes, les noix de cajou, les pistaches et les amandes contiennent beaucoup d'acides gras et de micronutriments. En outre, le spécialiste a déclaré que les amandes et les noix de cajou contenaient du sélène et des acides gras oméga-3.

Toutefois, il a rappelé que les noix étaient très caloriques et que par conséquent il ne fallait pas en manger plus d’une petite portion par jour.

«Une poignée est la dose qui bénéficiera à 100% et ne vous nuira pas sous forme de surpoids ou d’obésité», a résumé le nutritionniste.

Lire aussi:

Un épidémiologiste croit savoir les causes de la mortalité plutôt faible du Covid-19 en Allemagne
Cet aliment contribuerait au vieillissement des artères et à l’apparition de maladies cardiaques
Christine Lagarde précise comment la crise va «changer profondément» les économies
Tags:
santé, obésité, alimentation
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook