Santé
URL courte
9323
S'abonner

En plus de la soif et d’une forte angoisse, les personnes tombées dans le coma sont aussi capables de ressentir des choses. Des chercheurs affirment qu’une proportion élevée de patients se trouvant dans un «état végétatif» restent conscients.

Des scientifiques ont établi que 30 à 40% des patients plongés dans le coma demeurent partiellement ou totalement conscients.

Il existe plusieurs scénarii de sortie du coma, explique auprès des médias russes Mikhaïl Piradov, académicien et directeur du Centre scientifique de neurologie:

«Tout coma ne se termine qu’au bout de quatre semaines, si le patient ne meurt pas. Ensuite, soit il reprend conscience, soit il se plonge dans un état végétatif (le patient ouvre les yeux, respire indépendamment mais il n’est pas conscient). Soit il retrouve une conscience minimale».

D’après l’expert russe, le pronostic vital dépend de plusieurs facteurs, dont le caractère des blessures.

De multiples exemples concrets témoignent du fait que des patients dans le coma ne perdent pas l’usage de leurs sens.

Ainsi, une patiente tombée dans le coma à la suite d’une fièvre cérébrale, avait constamment soif, mais ne pouvait pas demander d’eau, selon un documentaire de la BBC. Une fois sortie de son état végétatif, plusieurs mois plus tard, elle a confié qu’elle ressentait toujours une forte angoisse. Elle était effrayée par les injections et les perfusions et d’autres manipulations que subissait son corps. Elle tentait de pleurer, mais les médecins n’y réagissaient pas, estimant qu’il s’agissait de réflexes.

Lire aussi:

Les aliments les plus dangereux pour le foie énumérés
Le pétrole iranien au Venezuela: les dessous d’une manœuvre stratégique «face à un même adversaire»
Un enfant disparaît toutes les 10 minutes en France, voici la cause principale
Rachida Dati se confie sur son mariage «forcé» avec «un Algérien»
Tags:
patients, médecine, coma
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook