Santé
URL courte
1346
S'abonner

Notre organisme peut être affecté par une consommation exagérée d’eau car elle surcharge les systèmes cardiovasculaires et urinaires, relate le chercheur principal du Centre fédéral de recherche sur les aliments, la biotechnologie et la sécurité alimentaire qui en a parlé dans une interview à RT.

Chercheuse principale du Centre fédéral de recherche sur les aliments, la biotechnologie et la sécurité alimentaire, Alla Pogozheva a parlé à RT des conséquences d’une consommation excessive d’eau pour notre corps.

En effet, une consommation trop importante d’eau contribue à la dissolution des protéines, selon elle. Sa présence en grande quantité dans l'organisme produit des micronutriments et des vitamines qui peuvent entraîner une surcharge cardiovasculaire et urinaire.

Le besoin moyen journalier en eau de l'organisme est de 2,5 litres. Elle explique que le corps en absorbe un litre à travers les produits qu’il consomme, et environ 1-1,5 litre via les boissons ou soupes.

Alla Pogozheva précise que les boissons acidulées telles que le mors, les jus de fruits ou encore le kwas sont utiles pour étancher la soif. Tout comme le café, le cacao, le thé noir, elles ne font pas partie de nos repas, doivent donc être consommées en supplément et constituer 1.500 à 2.000 milligrammes, soit six à huit verres par jour.

La spécialiste souligne également que le goût d’un liquide influe sur l’apaisement de la soif. Par exemple, le thé vert, le mors ou le kwas stimulent la salivation et contribuent ainsi à la réduction de la soif.

Enfin, elle indique que le pourcentage d'eau présent dans le corps humain fluctue tout au long de la vie. Il est de 75% chez un nouveau-né et de 55% chez une personne âgée.

Lire aussi:

Un énorme husky joue avec un minuscule chaton – vidéo
Déplacement de Macron à Versailles: des manifestants repoussés par les forces de l’ordre - vidéos
«J’ai le sida, tu vas crever»: avant d’être filmé au sol, ce manifestant aurait craché sur le policier qui l’a frappé
Vladimir Poutine promet de «fermer la bouche ignoble» de ceux qui tentent de réécrire l’Histoire à l’étranger
Tags:
santé, science, eau
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik