Santé
URL courte
181
S'abonner

Des chercheurs américains ont établi qu’entre 7,5 et 15 heures d’exercices physiques par semaine réduisaient le risque de développement de sept types de cancer.

Les exercices physiques réguliers permettent de réduire le risque de développement de sept types de cancer, ont constaté des chercheurs de l’Institut national du cancer et de l’École de santé publique de l’Université de Harvard aux États-Unis.

D’après un communiqué publié sur medicalxpress.com, 750.000 patients ont pris part à l’étude. Ils ont évalué leur niveau d’activité physique et ont été soumis à un examen visant à détecter les symptômes de 15 types de cancer.

Il s’est avéré que les exercices de moyenne intensité (entre 7,5 et 15 heures par semaine) réduisaient bien le risque de développement de 7 des 15 types de cancer étudiés.

Baisse significative des risques

Ainsi, pratiquer des exercices physiques permet de diminuer le risque de cancer du côlon chez les hommes (de 8% à 14%), de cancer du sein chez les femmes (6-10%), ainsi que des cancers de l’endomètre (10-18%), du rein (11-17%) et du foie (18-27%).

Dans le même temps, les risques de développement d’un myélome et d’un lymphome non hodgkinien chez les femmes baissent de 14 à 19% et de 11 à 18% respectivement si une personne effectue des exercices physiques, indique l’étude.

Lire aussi:

«J’ai déjà fait barrage, cette fois c’est fini»: la Une de Libération sur le RN indigne la majorité
Les hommes blancs traités comme des «citoyens de seconde zone» dans le plan de relance de Biden, selon le New York Post
La DCA syrienne repousse une attaque de missiles au-dessus de Damas, selon Sana
Trump évoque «la catastrophe énergétique» aux USA et la dépendance au pétrole russe sous Biden
Tags:
Université Harvard, États-Unis, sport, exercices, étude, cancer
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook