Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
682
S'abonner

Le nouveau type de coronavirus qui a déjà fait 18 morts et contaminé plus de 630 personnes n’est pas encore étudié complètement par les médecins qui continuent de l’examiner et cherchent à mettre fin à l’épidémie qui continue de se propager.

En contaminant rapidement les humains, le nouveaux dangereux type de coronavirus a déjà fait 18 morts et a infecté plus de 630 personnes non seulement en Chine mais aussi dans au moins cinq autres pays où des cas ont été détectés. Les médecins et scientifiques continuent d’étudier ce type de virus et voici ce que l’on sait sur la maladie.

Où les cas du virus ont été détectés hors de Chine

Après avoir frappé la Chine, des cas du nouveau type de coronavirus ont également été détectés à Hong Kong, à Macao, au Japon, en Corée du Sud, en Thaïlande, à Taïwan et aux États-Unis, ainsi que depuis ce 22 janvier à Singapour.

Les autorités chinoises ont officiellement confirmé que le virus peut être transmis d'une personne à une autre.

D’où vient ce type de coronavirus?

Les autorités chinoises suivent de nombreux cas primaires d'infection chez des personnes ayant visité le marché de poissons de Wuhan, une ville du centre du pays, foyer de l’épidémie.

Le virus baptisé 2019-nCoV est un coronavirus appartenant au même groupe de virus qui ont provoqué le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS-Cov). Les scientifiques supposent, selon plusieurs études, qu’il y a une forte probabilité que ces virus proviennent de chauves-souris et se soient propagés à l'Homme. Le SRAS est apparu pour la première fois en Chine en novembre 2002 et a provoqué une épidémie en mai 2003.

À quelle vitesse le virus peut-il se propager?

Les experts ne sont pas encore au fait des mécanismes de transmission du virus ni de la rapidité et de la facilité avec laquelle le virus se propage.

De nombreux cas de contamination initiale étaient directement liés au marché de Wuhan. Toutefois, les infections ultérieures ont été certainement liées à la transmission du virus d'une personne à l'autre.

Quelles sont les symptômes du virus?

Ce dangereux virus apparu en Chine relève d’une pneumonie virale provoquée par un coronavirus. De ce fait, certains symptômes sont les mêmes que ceux qui accompagnent les autres cas de coronavirus, notamment la fièvre, des douleurs dans tout le corps et la toux.

«Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux), mais des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires détectables radiologiquement compatibles avec des infiltrats bilatéraux étendus sont également décrits, ainsi que des formes plus sévères», indique le site de Santé publique France.

Il est possible que certaines personnes souffrent de symptômes si faibles qu'elles ne cherchent pas de soins médicaux. Il est donc difficile de déterminer à quel point le virus est dangereux, car il s’agit du début de l'épidémie.

L’activité du virus dépend de l’âge et de l’état du système immunitaire de la personne contaminée.

Est-il possible de le détecter de manière précoce?

Le problème principal de la vaste propagation est la diversité des symptômes que le virus provoque. Cela complique le diagnostic et l'analyse des données sur la transmission du virus d'une personne à l'autre, préviennent des médecins.

Il y a aussi ce qui unit tous les cas de décès, notamment les maladies que les patients avaient auparavant. Le premier cas mortel a été enregistré chez un homme de 61 ans souffrant d'une tumeur abdominale et d'une maladie hépatique chronique.

Deux autres patients sont un homme de 66 ans souffrant d'une maladie pulmonaire obstructive chronique et une femme de 48 ans souffrant de diabète.

Combien de cas ont été enregistrés?

Le bilan des morts s’élève à 18 au total, alors que le nombre des contaminés dépasse 630.

Quelles sont les mesures entreprises par les autorités chinoises?

À partir du jeudi 23 janvier, les autorités de la ville chinoise de Wuhan, où les premiers cas du dangereux coronavirus ont été recensés, ont annoncé qu’interdiction était faite aux habitants de quitter la ville.

De plus, les festivités à l’occasion du Nouvel An chinois ont été annulées à Pékin.

Les différences et les ressemblances du nouveau coronavirus avec une pneumonie atypique

Il existe des caractéristiques similaires et des différences entre le nouveau virus et la pneumonie atypique. Cette épidémie est également due à un coronavirus de la même famille de virus qui a provoqué une pneumonie atypique. 

Les deux épidémies ont commencé en Chine. La pneumonie atypique a été transmise à des humains provenant de petits mammifères, et la propagation provient des marchés où les animaux vivants sont transportés et abattus sur place. Personne ne serait surpris que le nouveau virus se propage de la même façon. Une autre ressemblance est que les deux épidémies se développent très rapidement.

Toutefois, il existe des différences importantes entre le nouveau virus et la pneumonie atypique. Les autorités chinoises ont essayé jusqu'au dernier moment de gérer elles-mêmes la pneumonie atypique avant que le virus ne soit connu dans le monde entier.

Actuellement, Pékin a aussitôt alerté l'OMS et a commencé à prendre des mesures, à étudier le virus dans les laboratoires, à partager des informations avec le reste du monde et à ne pas cacher le nombre de cas.

Quand le virus a commencé à contaminer les humains?

Il n’est pas connu quand le nouveau virus a commencé à toucher les humains. Cependant, il existe des études sur les changements du virus qui suggèrent qu’il a commencé à frapper les gens il n'y a pas si longtemps. Les experts évaluent le nombre de mutations du virus et concluent depuis combien de temps il touche l'Homme.

Des scientifiques de l'Institut de biologie évolutive de l'université d'Édimbourg ont procédé à une analyse du nouveau virus et ont conclu qu'il avait commencé à se propager peu de temps avant d'être découvert.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Le Pr Raoult visé par une enquête, accusé d'avoir prescrit de l’hydroxychloroquine sans consentement
The Lancet met en garde contre son étude sur l’hydroxychloroquine
Le sketch d'un humoriste noir jouant un esclave sur le plateau de Cyril Hanouna en 2013 ressort et ne passe plus – vidéo
«Folie furieuse de Macron», «idéologie des eurodingos»: bientôt un impôt européen?
Tags:
Chine, épidémie, Coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS), virus
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook