Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
21811
S'abonner

Le ministre de la Santé de Tunisie, Abdellatif Mekki, a confirmé ce lundi 2 mars le premier cas de contamination au coronavirus dans le pays lors d'une conférence de presse. D'après lui, il s’agit d’un Tunisien.

Un premier cas de contamination au coronavirus a été confirmé ce lundi 2 mars par le ministre de la Santé de Tunisie, Abdellatif Mekki, qui a précisé qu'il s'agissait d'un Tunisien.

Auparavant, le directeur régional de la Santé, Salem Nasri, avait déclaré qu’une personne a été placée en quarantaine le 1er mars, présentant des symptômes qui pourrait être ceux du coronavirus. Il avait précisé que l’homme infecté avait contacté lui-même les services de santé suite à une crise de toux et une température élevée. Il a été expliqué que ce Tunisien était arrivé dernièrement d’Italie. On ignore pour le moment s’il s’agit de la confirmation de ce cas ou d’un autre patient.

Le premier cas de contamination au coronavirus dans un pays voisin, l'Algérie, avait été confirmé mardi 25 février, dans un discours du ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid, retransmis par ENTV. Il s'agissait d'un Italien arrivé le 17 février dans ce pays avec un autre voyageur.

Propagation de l’épidémie

Plus de 86.500 cas d’infection au nouveau coronavirus ont été recensés à travers le monde et la maladie a causé la mort d’environ 3.000 personnes.

En Chine, plus de 44.400 personnes atteintes du Covid-19 se sont rétablies, alors que plus de 2.900 y ont succombé.

Après avoir ralenti en Chine, l’épidémie continue à se propager hors du pays.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Polémique: la chaîne française M6 s’attire les foudres des Maghrébins
Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Enedis veut couper l'électricité de Bernard Tapie: «Ce qu'ils veulent, c'est ma peau»
Tags:
santé, Covid-19, Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook