Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
63611
S'abonner

La distance de sécurité pour éviter d’être contaminé par le Covid-19 a été réactualisée par des chercheurs, indique le South China Morning Post. Ces spécialistes considèrent qu’une distance de 4,5 mètres et le port continu d’un masque dans les transports publics peuvent protéger contre l’infection, le virus survivant dans l’air pendant 30 minutes.

Tandis que les autorités chinoises prescrivent à tous de rester éloignés à un ou deux mètres les uns des autres pour diminuer le risque d’être infecté par le Covid-19, une nouvelle étude, citée dans le journal South China Morning Post, recommande des mesures de protection plus importantes basées sur la découverte de nouvelles caractéristiques du virus.

Selon l’étude, les personnes qui se situent dans un rayon de 4,5 mètres d’un individu infecté sont susceptibles d’être contaminées. De plus, le virus peut rester dans l’air jusqu’à une demi-heure et survivre sur une surface pendant plusieurs jours, augmentant le risque de transmission en cas de contact avec les objets porteurs du virus.

13 cas de transmission

Afin d’aboutir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les cas de transmission du nouveau coronavirus par un Chinois infecté, appelé «A», ayant voyagé à bord d’un bus pendant quatre heures en janvier 2020. Les fenêtres du véhicule étaient fermées et la personne en question ne portait pas de masque. Il a ainsi contaminé au moins neuf personnes, selon une image publiée par le journal chinois.

Après être sorti du bus, l’individu a pris un autre véhicule, dans lequel il a encore contaminé quatre passagers, pour un bilan total d’infectés par cette même personne de 13.

«Il est possible de confirmer que la distance de transmission du nouveau coronavirus, dans un environnement fermé avec climatisation, dépasse la distance de sécurité communément reconnue», ont fait savoir les chercheurs dans un article publié le 6 mars dans la revue Practical Preventive Medicine cité par le South China Morning Post.

Ne pas enlever son masque

Comme le virus reste vivant plus longtemps que prévu dans l’air, les auteurs de l’étude en sont arrivés à la conclusion qu’il est nécessaire de porter un masque pendant tout le trajet, car aucun passager parmi ceux qui ont porté des masques à bord du bus n’a été infecté. Ils ont également insisté sur le caractère indispensable de se laver les mains, car le coronavirus peut survivre pendant plus de cinq jours dans les excréments humains et les fluides corporels.

«Quand vous voyagez dans des transports publics fermés tels que les métros, les voitures, les avions, etc., vous devez porter un masque tout le temps, tout en minimisant le contact entre vos mains et les objets publics extérieurs, et en évitant de toucher votre visage avant de les nettoyer», ont souligné les scientifiques.

En outre, les transports doivent être nettoyés et désinfectés à l’intérieur une ou deux fois par jour, en particulier après l’arrivée des passagers au terminus.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Un chef partage son secret pour des pommes de terre rôties parfaites 
Un homme «neutralisé» à Paris après avoir tenté d'attaquer des policiers au couteau
Attaque à Nice: un deuxième homme qui a été en contact avec le tueur placé en garde à vue
Un puissant séisme frappe la Grèce et la Turquie, plusieurs morts et plusieurs centaines de blessés - images
Tags:
désinfection, maladies, études, Chine, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook