Santé
URL courte
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)
359419
S'abonner

Des chercheurs de l’université de Melbourne sont arrivés à la conclusion que les personnes ayant une bonne immunité peuvent guérir toutes seules du nouveau coronavirus, selon une étude publiée dans la revue Science Medicine.

Les personnes bénéficiant d'une bonne immunité peuvent guérir du Covid-19 toutes seules, sans médicaments, d’après les résultats d’une étude publiés dans la revue Nature Medicine par des chercheurs de l’université de Melbourne, qui citent en exemple le cas d’une femme arrivée de Chine en Australie.

Selon les scientifiques, une résidente de la ville chinoise de Wuhan, âgée de 47 ans, est arrivée en Australie avant d’être hospitalisée 11 jours plus tard à Melbourne alors qu’elle avait depuis quatre jours des symptômes du Covid-19: faiblesse, essoufflement, toux sèche et fièvre.

La patiente ne souffrait pas de maladies chroniques, ne prenait pas de médicaments et n’avait pas de mauvaises habitudes, d’après l’étude.

Traitement sans médicaments

Les médecins n’ont pas prescrit d’antibiotiques ou de médicaments antiviraux à cette patiente, se limitant à lui administrer un liquide par voie intraveineuse pour maintenir l'équilibre hydrique dans le corps.

Elle a quitté l’hôpital 11 jours après l’apparition des premiers symptômes, pour rester en quarantaine chez elle. Ses symptômes ont complètement disparu au 13e jour et cette absence de symptômes était toujours constatée au 20e jour, avec une augmentation progressive, du 7e au 20e jour, des cellules du système immunitaire, ce qui est aussi une réaction caractéristique de l’organisme infecté par la grippe saisonnière habituelle.

«Notre étude montre que, malgré le fait que le Covid-19 est causé par un nouveau virus, nous voyons une réponse immunitaire stable, similaire à celle provoquée par la grippe, lorsqu’il s’agit de personnes qui étaient en bonne santé [avant d’attraper le Covid-19, ndlr]», a déclaré l’une des auteurs de l’étude, Katherine Kedzirska.

Les scientifiques ont noté que ce cas marquait «une étape sérieuse» vers la compréhension des processus de guérison de la maladie à coronavirus. Selon eux, les résultats de cette étude peuvent servir à améliorer les méthodes de traitement de la maladie Covid-19.

Le 11 mars, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié de pandémique la flambée de la maladie Covid-19 provoquée par le nouveau coronavirus SRAS-CoV-2.

Selon les derniers chiffres de l'OMS, plus de 657.140 personnes ont été infectées dans le monde et plus de 30.450 sont décédées au 29 mars.

Dossier:
Propagation du coronavirus dépisté en Chine - 2020 (672)

Lire aussi:

Valéry Giscard d'Estaing mort des suites du Covid-19
Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»
Télétravail, une bombe à retardement pour la compétitivité économique des entreprises françaises?
Tags:
Melbourne, immunité, Covid-19, coronavirus SARS-CoV-2
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook