Santé
URL courte
Propagation du coronavirus - mars 2020 (39)
7370
S'abonner

Les victimes du Covid-19 sont souvent co-infectées par d'autres virus respiratoires, indique une étude de l’école de médecine de l’Université de Stanford. Elle remet donc en question l’hypothèse selon laquelle les gens souffrant d’une maladie virale respiratoire ne pourraient pas attraper le coronavirus.

Une analyse préliminaire effectuée par l’école de médecine de l’Université de Stanford révèle qu’environ une personne sur cinq atteintes du Covid-19 est également infectée par d'autres virus respiratoires, annonce le site de l’établissement.

En outre, environ une personne sur dix présentant des symptômes de maladie respiratoire dans un service d'urgence, testée par la suite positive à un virus respiratoire commun, est également co-infectée par le coronavirus.

Des résultats qui mettent les points sur les i

Les résultats de cette analyse remettent ainsi en question l'hypothèse supposant que les patients souffrant d’une maladie virale respiratoire ne pourraient pas attraper le coronavirus.

«Actuellement, si un patient est testé positif à un autre virus respiratoire, nous pensons qu'il n'a pas le Covid-19. Toutefois, compte tenu des taux de co-infection que nous avons observés dans cet échantillon, c'est une hypothèse incorrecte», a déclaré Nigam Shah, professeur agrégé de l’école de médecine.

Un test de haute précision

Un nouveau test de dépistage du Covid-19 de haute précision a été créé par les scientifiques de l'Institut central de recherche en épidémiologie du Service sanitaire russe Rospotrebnadzor.

D’après le département, ce test répond à toutes les normes actuelles de sensibilité et de spécificité et ne donne pas de faux résultats positifs.

Dossier:
Propagation du coronavirus - mars 2020 (39)

Lire aussi:

Violent incendie en cours dans un entrepôt à Aubervilliers, la fumée visible depuis Paris - images
Valls ministre des Affaires étrangères? Une note secrète dévoilée par Marianne évoque un possible remaniement
Deux policiers US poussent un homme de 75 ans qui finit en sang sur le trottoir – vidéo choc
Tags:
virus, Université Stanford, étude, Covid-19
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook